Abdoulaye Wilane, porte-parole du Ps : « Nous demandons la levée de l’immunité des députés impliqués dans l’affaire du 5 mars »

La guerre fratricide entre responsables et camarades socialistes continue de plus belle au sein de la formation politique léguée par feu le président poète Léopold Sedar Senghor. Après une semaine mouvementée de la bande au maire de la MédinaBamba Fall, les partisans de Tanor ont battu hier, le rappel des troupes. Abdoulaye Wilane, porte-parole du Ps, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Pour lui, ce qui s’est passé le 5 mars 2016 à la Maison du parti socialiste est une première. « C’est du jamais vu », martèle-t-il dans les colonnes de l’Obs. Il poursuit:  » Nous avons remarqué une agitation frelatée autour de cette affaire. Tout le monde a constaté ce qui s’est passé lors du Bureau politique du 5 mars 2016. Il y a eu, ce jour-là, un attentat froidement planifié et financé ». De l’avis du maire de Kaffrine, le Ps avait, dans un premier temps, essayé de régler le différend à l’interne. Wilane estime que le Ps n’a fait qu’assumer ses responsabilités. « Il faut que les hors-la-loi subissent la loi dans toute sa rigueur », a-t-il dit. D’où son appel lancé en direction des parlementaires afin qu’ils votent la levée de l’immunité de tout député impliqué dans cette affaire. « Nous demandons la levée de l’immunité des députés impliqués dans l’affaire du 5 mars », a déclaré le porte-parole du Ps.

Dakar7.com

Commentaires

commentaires