Etats-Unis: faut-il croire les sondages qui placent Hillary Clinton en tête?

Alors que le dernier débat présidentiel américain va se dérouler à Las Vegas, Hillary Clinton est désormais en tête dans la plupart des sondages, ce qui lui donne un avantage précieux qu’il va falloir conserver. A la traîne, Donald Trump doit tenter de renverser la situation. Dans le camp républicain comme dans le camp démocrate, on fait toutefois mine de ne pas accorder foi à ses études, à moins de trois semaines de l’élection.

Le camp républicain affirme que les sondages qui donnent Hillary Clinton en tête sont inexacts. La raison d’après les conseillers du candidat : les sondages sont menés auprès d’électeurs enregistrés, qui ont un profil connu et qui acceptent de répondre aux questions des experts.

Or parmi les supporters du candidat Trump, nombreux sont ceux qui n’avaient jamais voté jusque-là. Le camp Trump estime donc qu’une surprise est possible le 8 novembre.

« Une idée concrète de l’avantage démocrate »

« L’enregistrement sur les listes électorales est terminé, donc j’ai une idée concrète de l’avantage démocrate dans l’inscription des électeurs. Les démocrates ont vraiment été efficaces pourmobiliser leurs militants en vue du vote anticipé. Ils peuvent dès à présent compter ceux qui ont voté, et dans les derniers jours, ils vont inciter les indécis, et ceux qui ne veulent pas s’impliquer, pour les persuader d’aller voter le 8 novembre », explique le professeur David Damore, chef du département de sciences politiques à l’Université de Las Vegas.

Chez les démocrates, ces affirmations effraient au lieu de susciter l’enthousiasme. On craintune démobilisation des électeurs. C’est ainsi que la campagne Clinton met en avant dans sa communication les rares sondages qui donnent les deux candidats au coude à coude.

Rfi.fr

Commentaires

commentaires