Haguibou Soumaré décline un poste de Conseiller spécial d’Alassane Ouattarra et choisit un fonds d’investissement privé à Londres

Après un premier mandat passé à la tête de l’Uemoa, le Sénégalais, Haguibou Soumaré, quitte finalement le navire demain jeudi 1er décembre 2016. Selon des informations exclusives en possession de Confidentiel Afrique, l’ex sherpa du régime d’Abdoulaye Wade, devra atterrir les semaines à venir chez un fonds d’investissement privé à Londres. Après avoir refusé gentiment un poste de conseiller spécial à la présidence ivoirienne. Exclusif

Aujourd’hui, la page Uemoa est tournée pour Haguibou Soumaré, qui quitte le navire finalement ce jeudi 1er décembre 2016 ( demain ) . Des sources autorisées ont révélé à Confidentiel Afrique, que le président ivoirien, Alassane Ouattara, a proposé depuis le fiasco du sommet de Dakar, un poste de Conseiller spécial au Palais de Cocody, à l’ancien Premier ministre, Haguibou Soumaré. Ce dernier a décliné l’offre poliment, a confirme une de nos sources.

A l’évidence, l’ex Sherpa Haguibou, ne voulait pas gêner le chef de l’état sénégalais, Macky Sall, en émargeant à la présidence ivoirienne. Même si Dakar et Abidjan ne respirent pas la grande forme diplomatique du fait des rapports cordiaux qu’entretiennent l’ancien Président Wade et l’actuel locataire du palais de Cocody. Quid maintenant de l’après Uemoa ? Haguibou Soumaré devrait atterrir les semaines à venir chez un fonds d’investissement privé basé à Londres.

Une grosse exclusivité de Confidentiel Afrique, qui apprend que le Sénégalais Haguibou est très courtisé par les institutions financières internationales. D’ores et déjà, le Président Haguibou Soumaré, sort par la grande porte ce jeudi 1er décembre avant la tenue de la décisive conférence des chefs d’états et de gouvernement début décembre 2016.

Nous l’annoncions dans une de nos éditions précédentes. L’ancien Sherpa du régime d’Abdoulaye Wade et désormais ex Président de la commission de l’Uemoa, le Sénégalais Haguibou Soumaré a été poussé à la sortie. Son parrainage par le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall avait traîné des pieds, avant de l’enrôler avec beaucoup de décalage. Un retard à l’allumage au premier degré .

Selon des sources autorisées parvenues à Confidentiel Afrique, la reconduction pour un second mandat du Sénégalais Haguibou Soumaré, n’était pas dans les plans du Président Macky Sall. Du moins il y a cinq mois, avant la guéguerre des câbles diplomatiques sur l’axe Niamey- Dakar.

A l’époque, une source officielle nous avait soufflé que la posture ambiguë du Président Sall, avait poussé le pouvoir de Niamey, a sortir son joker, pour s’adjuger le fauteuil de la présidence de l’Uemoa. Le jeu de yoyo des autorités sénégalaises dans le dossier de l’ancien Premier ministre d’Abdoulaye Wade, avait fini par excéder le chevalier Haguibou, lequel a décidé de prendre l’option de sortir par la grande porte, en déclarant lui-même sa décision de quitter le navire Uemoa.

Sans doute, Haguibou Soumaré voulait éviter le supplice. Selon des informations exclusives en possession de Confidentiel Afrique, depuis le dernier sommet des chefs d’Etats de l’Uemoa, qui s’était tenu à Dakar courant juillet 2016, Haguibou Soumaré, qui avait fait ses cartons, s’était confié à certains présidents de la sous- région, de son désir de ne plus rempiler.

Ces derniers lui avaient même rassuré de parler de vive voix au Président Macky Sall, afin de mettre à l’aise le Président de l’Uemoa, nous a confié une source. Mais, de retour à Ouagadougou, le «chevalier» en terre Mossi, n’avait plus le cœur à l’ouvrage, puisque étant dans une posture inconfortable.

Leral vec Confidentiel Afrique

Commentaires

commentaires