Macky Sall annonce une subvention de 2,5 milliards pour l’autosuffisance en bananes

Le chef de l’Etat a annoncé mercredi à Laboya à Tambacounda, une subvention de 2,5 milliards de francs CFA aux producteurs de bananes, à partir de janvier 2017, en vue d’aménager dans cette zone 500 hectares qui permettront d’atteindre l’autosuffisance dans cette filière.
Macky Sall en a fait l’annonce après avoir visité un périmètre bananier exploité par El Hadj Mamadou Oumar Sall, président du GIE “Yellitaré Ndema et Ngaynaaka”’ (émergence de l’agriculture et de l’élevage).
Ce GIE membre du Collectif régional des producteurs de bananes de Tambacounda (CORPROBAT), exploite 200 hectares à Laboya avec un effectif de plus de 1300 employés. Il produit 11 000 tonnes par an.
L’aménagement de 500 hectares permettra à la zone de produire 20 000 tonnes de bananes, alors que la production nationale est de 28 000 tonnes par an pour une consommation nationale estimée à 50 000 tonnes.
Cette subvention permettra aussi de générer 3000 emplois directs, a dit Macky Sall, qui a entamé depuis lundi ’’une tournée économique à vocation agricole”, dans les régions de Kaolack, Kaffrine et Tambacounda, rapporte l’agence de presse sénégalaise.
Devant les populations, les autorités administratives, les élus locaux, les représentants du Khalife de la famille Ba de Médina Gounass, le président Sall a dit qu’il n’était pas venu pour parler de politique, mais plutôt des questions de développement.
Aussi a-t-il refusé de prendre place à la tribune dressée pour les besoins de sa visite.
Le chef de l’Etat a réitéré son engagement à accompagner les producteurs en équipements et en intrants, rappelant son ambition de voir émerger un agriculteur moderne à la place du paysan.
“C’est le sens de cette tournée économique que j’ai entamée lundi. Je viens voir de mes propres yeux ce qui se passe sur le terrain. Je viens pour écouter les agriculteurs sans intermédiaires et donner des orientations et des directives s’il le faut. C’est cela aussi notre méthode de gouvernance”, a-t-il déclaré.
Macky Sall a promis de revenir pour voir si ces 500 hectares ont été effectivement aménagés.
Cette rencontre avec les producteurs de Tambacounda, après ceux de Kaolack et de Kaffrine, entre aussi dans le cadre du dialogue national, selon le chef de l’Etat.
“C’est aussi cela le dialogue national. Il y a un dialogue avec les acteurs économiques, un dialogue social avec les partenaires sociaux, le dialogue politique et le dialogue des territoires avec les acteurs de terrain”, a-t-il soutenu.
“Nous sommes là pour servir, pour apporter des réponses aux préoccupations des populations, donner au gouvernement des orientations à suivre (…)”, a ajouté Macky Sall en présence de ministres.
Après Laboya, le chef de l’Etat s’est rendu à Gouloumbou où il a visité les sites de producteurs “Gouloumbou agro-business” (40 hectares d’arachide, 26 ha de maïs, 10 ha de riz plateau et 3 ha de sorgho).
Macky Sall a également visité un champ de diversification mécanisée de 200 ha de maïs et de 20 ha de coton de l’Organisation des producteurs “Sitawoulin Yéra” de Médina Yara, encadrée par la SODEFITEX, la Société de développement et des fibres textiles.

Commentaires

commentaires