MARCHE RÉPRIMÉE DE L’OPPOSITION : Jean Paul Dias pointe du doigt Macky Sall et…

Jean-Paul Dias n’ a pas la même appréciation que Macky Sall et son pouvoir, pour qui, c’est l’opposition qui a créé les conditions de la répression de sa marche de vendredi dernier. Réagissant sur les ondes de la RFM (journal de 12h), le leader du BCG, membre de la coalition Macky 2012, indexe le ministre Abdoulaye Daouda Diallo, le préfet de Dakar et les policiers. Et il déplore qu’on en soit arivé là, après avoir chanté les vertus du dialogue national sur tous les toits.

« Si désordre il y a eu, ce n’est pas venu des manifestants…Les auteurs du désordre, c’est le ministre, le préfet de Dakar, la police », a martelé Jean Paul Dias, qui ne comprend pas qu’un arrêté d’un ministre de l’intérieur (qui interdit de marcher au centre ville) soit au dessus d’une disposition constitutionnelle, qui donne droit de marche aux citoyens. De même, il a fustigé l’attitude des forces de l’ordre (qui n’agissent que sur ordre) qui ont « poursuivi » les manifestants du rond-point de la RTS jusqu’à l’avenue Bourguiba. « Les gaz lacrymogènes étaient jusque dans la mairie de Sicap-Mermoz-Sacré-Cœur (à quelques mètres de l’avenue Bourguiba) », souligne-t-il.

Pour lui, cette situation de guerre ouverte entre le pouvoir et l’opposition est d’autant plus incompréhensible qu’il n’y a guère longtemps, on s’enflammait, surtout du côté du pouvoir, à propos du dialogue national. « Nous ne sommes pas de l’opposition mais nous sommes des démocrates. On ne peut avoir tenu les assisses du dialogue national et quelques mois après, assister à une telle situation », balance-t-il, à Macky Sall et Cie,

Commentaires

commentaires