MODERNISATION DE LA PÊCHE : Deux nouveaux quais inaugurés à Pointe Sarène et Ngaparou

Le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime, M. Oumar Guèye, a procédé ce mardi, à l’inauguration des quais de pêche de Pointe Sarène et de Ngaparou. Ces infrastructures, fruits de la coopération bilatérale entre le Sénégal et le Japon, viennent renforcer et promouvoir les initiatives de cogestion des pêcheries déjà entamées dans le département de Mbour.

Pointe Sarène et Ngaparou (département de Mbour) ont étrenné ce mardi leurs quais de pêche. La cérémonie d’inauguration a été rehaussée par la présence de l’Ambassadeur du Japon et du Représentant résident de la JICA au Sénégal. D’un coût global de 420 millions de francs CFA, ces quais, financés par l’Agence japonaise de Coopération internationale (JICA), dans le cadre du Projet d’Étude de la Promotion de la Cogestion des Pêcheries par le développement de la chaîne de valeurs (PROCOVAL), viennent consolider, renforcer et promouvoir les initiatives de cogestion des pêcheries déjà entamées dans le département de Mbour.
Selon M. Moriya, l’assistance du Japon au secteur de la pêche à travers la JICA a démarré au Sénégal depuis 1976 et n’a cessé d’évoluer. « Notre axe de coopération dans le secteur  de la pêche a aujourd’hui touché l’ensemble de la filière avec la mise en œuvre de projets entrant dans le cadre de la coopération technique et financière tels que l’aménagement de centres de pêche équipés, de marché au poisson, de quais de débarquement », a indiqué le Représentant résident de la JICA au Sénégal. Et cette assistance, a-t-il fait savoir, repose sur « la gestion durable des ressources halieutiques et le développement de la chaine de valeur des produits de la pêche dans le but d’améliorer les conditions de vie des pêcheurs artisanaux du Sénégal conformément à la Lettre de politique sectorielle et contribuer à l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE) ». Pour M. Moriya, la réalisation de ces quais va contribuer à l’amélioration de la qualité sanitaire et à la promotion du suivi de la gestion des ressources halieutiques dans le secteur de la pêche. « Ces quais vont être agréés pour l’exportation vers les pays de l’Union européenne, mais aussi permettre aux villages voisins de Pointe Sarène et Ngaparou de débarquer leurs produits sur place pour bénéficier de certificats d’origine », a-t-il noté.
De son côté, l’ambassadeur du Japon, Son Excellence monsieur Takashi Kitahara, a magnifié la coopération entre son pays et le Sénégal. De l’avis de M. Kitahara, la pêche constitue un secteur vital qui mérite une amélioration de son organisation et de son fonctionnement pour en faire un secteur industriel dynamique et prospère. Selon le diplomate, la coopération pour le développement de la pêche est un outil pour assurer la sécurité alimentaire au Sénégal, mais aussi un important levier pour la création d’emplois et de revenus. Et ces dernières années, a-t-il relevé, cette coopération s’est renforcée et approfondie avec l’introduction de la pêche durable au Sénégal. M. Kitahara demeure convaincu que la construction de ces quais de débarquement contribuera à l’amélioration de la qualité du poisson et des conditions de vie des pêcheurs.
Pour le ministre Oumar Guèye, la pêche constitue un des moteurs de croissance sectorielle devant favoriser la transformation structurelle de l’économie telle que définie dans le Plan Sénégal Emergent (PSE) et joue un rôle central le renforcement de la sécurité alimentaire, la création  de  richesses  et  d’emplois. « Ce secteur occupe selon le ministre le premier poste d’exportations du Sénégal avec 194,6 milliards de francs CFA en 2015 soit 20,87 % et contribue pour 3,2 % à la formation du Produit intérieur brut (PIB) », a indiqué le ministre. Cette inauguration, a-t-il dit, vient matérialiser la mise en œuvre effective d’un des projets phares du Plan d’Actions prioritaires (PAP) 2016-2018 du PSE. « Aujourd’hui, face à la raréfaction des ressources halieutiques, il faut pêcher moins et gagner plus. C’est dire que l’accent doit être mis sur la valorisation en développant la chaine de valeur des produits frais au débarquement ».
Pour le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime le président de la République, Macky Sall, est plus que jamais engagé à booster l’émergence à travers la modernisation et la redynamisation du sous-secteur de la pêche sur toute la chaîne de valeur. C’est ainsi que deschantiers et initiatives importants ont mis en œuvre depuis son accession au pouvoir, notamment la gestion durable des ressources grâce à la régulation de l’accès à travers l’immatriculation des pirogues et le permis de pêche, l’érection de la grande Zone de Pêches protégées (ZPP) de la Petite Côte (de Mballing à Mbodiène), la construction de nouvelles infrastructures de débarquement Bargny, Potou, Soumbédioune, Pointe Sarène, Ngaparou…), la construction de sites de transformation artisanale modernes et équipés pour les femmes, mais aussi la constitution d’un stock de 20.000 gilets de sauvetage, la subvention de  5000 moteurs pour un montant global de 5 milliards de FCFA et aussi le projet de remplacement des camions frigorifiques.

Commentaires

commentaires