Sénégal : Le niveau des investissements restent faible pour booster la croissance

Selon l’étude « Configuration de la Demande et Croissance Économique au Sénégal » , le niveau des investissements reste encore relativement bas pour bâtir une économie résiliente et un tissu industriel acceptable.

En effet, en 2014, le poids des investissements est évalué à 25,6% du PIB dont les 6,8% proviennent du public. Ce poids était de 35% et 45% du PIB respectivement en Inde et en Chine. Cela dénote du gap important à combler pour se placer sur la voie de l’émergence.
Cette étude de la DPEE anticipe sur la configuration de la demande qui découlerait de la mise en œuvre de la nouvelle politique économique et sociale (PSE) du pays. D’abord, un diagnostic de la structure de la demande actuelle a été effectué montrant que celle-ci est quelque peu extravertie, notamment, dans l’industrie lourde où les importations excèdent largement la production locale.
Dans la même étude, on apprend que les secteurs d’activités qui font face à une forte concurrence des importations sont essentiellement l’industrie lourde et une partie de l’industrie alimentaire et de l’industrie légère.
En effet, dans le sec

Lejecos

Commentaires

commentaires