Sorties répétées contre Oumar Sarr : Les vraies raisons de la révolte de Farba Senghor

Le chargé de la propagande et de la mobilisation du Parti démocratique sénégalais (PDS), Farba Senghor a été entendu, aujourd’hui (NDLR : ce jeudi 12 Janvier 2017) par la Commission de discipline du parti libéral. L’ancien ministre devra s’expliquer sur ses attaques répétées contre le secrétaire général adjoint du PDS, Oumar Sarr qu’il accuse de vouloir pousser à la sortie les caciques du parti. Mais ce coup de gueule de Farba cache plutôt un instinct de survie politique. Selon les sources de Dakar7.com, ce dernier se positionne par rapport aux élections législatives de 2017. Craignant d’être zappé ou investi à une position inconfortable sur les listes du Pds, il se signale en faisant feu de tout bois.  » Farba sait qu’il ne sera pas la tête de liste à Dakar-Plateau. Souvenez vous qu’il avait créé sa propre liste lors des dernières élections locales à l’issue desquelles il n’a récolté que 200 voix. Là où Joseph Sow, candidat officiel du Pds, a récolté 1000 voix. », confient nos interlocuteurs.

D’après nos sources, le Pds, qui a démarré son processus d’investiture pour les députations, devra présenter sa liste au plus tard en février 2017. Les investis seront choisis  au niveau de la base.  » On choisira dans chaque fédération le président des jeunes, des femmes et les secrétaires généraux. Le parti choisira les responsables les plus dégourdis. Il peut aussi organiser des primaires pour départager les responsables « , expliquent nos sources.

Nos tentatives pour joindre Farba Senghor sont restées vaines.

Dakar7.com

 

Commentaires

commentaires