More

    ​ Parfum de deal à l’université Sine Saloum Elhaj Ibrahima Niass

     Parfum de deal à l'université Sine Saloum Elhaj Ibrahima Niass

    L’Université du Sine Saloum de Kaolack (USSK) créée par décret no. 2013-173 du 25 janvier 2013 est une université thématique à vocation agricole et métiers connexes. Il s’agit d’une université multi site avec 5 campus localisés à Kaolack, Fatick, Toubacouta, Kaffrine et Diourbel.

    Dans la perspective de son ouverture prochaine programmée pour  2016 et reporté sine die pour… 2017, dakarposte.com tient de bonnes sources que l’Etat du Sénégal compte ainsi mettre 65 milliards de francs CFA dans la construction de cette université.

    D’ailleurs,  l’appel d’offres  international avait déjà été lancé et un groupement  Américano-Sénégalais, référencé dans leur domaine avait été retenu parce que présentant les normes requises.
    Des pièces maitresses de cette entreprise ont eu à séjourner à Dakar aux fins de finaliser la procédure.
    Mais grande a été la surprise des « Yankees » lorsqu’un puissant ministre de la République, réputé « liquide » est entré dans la danse pour tout annuler.

    De nos recoupements, il ressort que ce ministre fait des pieds et des mains pour   filer le marché à une entreprise Chinoise en groupement avec une compagnie d’assurance de la place.

    A lire également  CM 2018:Afrique du Sud accepte de rejouer le match contre le Sénégal

    Chose cocasse: la firme Chinoise en question occupait la… 3ème position  sur la liste des soumissionnaires pour la bagatelle de 73 milliards cfa. Or, l’entreprise Américano- Sénégalaise avait été retenu pour un montant de 41 milliards cfa. D’où le paradoxe dans cette affaire aux relents de deal.

    A lire également  Politique: "Aminata Touré ne croit pas aux valeurs intrinsèques sénégalaises", selon l'"Alliance sauver Kaolack"

    Cela dit, il y’a de quoi être dubitatif sur l’érection de cette université eu égard à cet impédimenta. A moins que ce ministre de la République ne soit préoccupé par des intentions sournoises ou ne veuille tout simplement que cette université ne porte le nom d’une figure aussi emblématique que Cheikhal Islam Elhaj Ibrahima Niass…

    Ce marabout multimensionnel, ascète, référence de droiture, de probité etc…ne mérite pas que son nom soit associé à des mic-macs et autres deals.

    Quoi qu’il en soit, l’entreprise Américano-Sénégalaise n’entend pas baisser la garde. Et, pour cause? « Nous allons user de tous les voies et recours autorisées » fait savoir un des responsables que nous avons joint.

    Dakarposte.com vous promet en tout cas d’y revenir amplement …

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles