More

    13% de contribution pour le groupe Banque Atlantique, au PNB du marocain BCP, au cours du premier semestre 2016

    Le pari africain du groupe financier marocain Banque Centrale Populaire (BCP), continue de porter ses fruits.

    9d4dffbaff546d14f73fb9b8096f096eA la faveur de changements structurels sa participation dans le capital d’Atlantic Business International  a progressé en 2015 à 75%. Une initiative qui produit aujourd’hui ses premiers résultats, car laholding, actionnaire majoritaire de Banque Atlantique, a contribué à hauteur de 13% au produit net bancaire de BCP.

    Cette appréciation de l’apport d’Atlantic Business International a été rendue possible grâce à une amélioration de la collecte des dépôts et la distribution des crédits de respectivement de 15% et 24% sur une année glissante. Parallèlement, on peut noter au cours de la période sous revue, l’ouverture de la première succursale du groupe en Guinée Bissau, confirmant ainsi son ambition de se développer en Afrique et renforçant sa présence dans la zone UEMOA.

    Plus globalement, le groupe Banque Centrale Populaire a tiré avantage des  changements structurels entrepris depuis le premier semestre 2015, qui ont abouti, notamment au Maroc, à la fusion-absorption de la BP El Jadida-Safi au cours du premier semestre 2016. Dans ce contexte, BCP a annoncé des performances commerciales et financières en amélioration. Les crédits à la clientèle ont progressé globalement, malgré un repli des parts de marché dans les segments immobiliers et des crédits à la consommation.

    A lire également  finalisation de l'Aidb : Eiffage et Dangote en embuscade

    Toutefois, l’encours des créances en souffrance au niveau du Groupe s’est accru de 4,3% par rapport à fin 2015, à 17 milliards dirhams. Une situation qui a porté le taux de contentieux à 7,5% (+0,1 point). Parallèlement, le stock de provisions pour créances en souffrance a augmenté de 4,5% à 12,4 milliards de dirhams fixant le taux de provisionnement à 72,9% (+0,1 point). Le groupe a également constitué une provision complémentaire pour risque pays relative à la zone UEMOA.

    Dans ces conditions, le résultat net consolidé est ressorti quasiment stable, à 1,7 milliard de dirhams, en hausse de seulement 0,5%. Le Revenu net part du groupe lui, s’apprécie de 13% à 1,4 milliard de dirhams. Il aura bénéficié de l’effet de variation de périmètre, suite à l’opération de prise de participation majoritaire par la BCP dans le capital des Banques Populaires Régionales et leur consolidation par intégration globale.

    A lire également  Idy annoncé, ce samedi, à Sédhiou : Une visite à hauts risques

     Idriss Linge (ecofin)

    Articles récents

    PSG : Très bonne nouvelle pour Idrissa Gana Gueye

    Lors de la victoire du Paris Saint Germain (PSG) face à Nice 3-0, Idrissa Gana Gueye a été contraint de céder sa place à...

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n° 624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles