images’’La loi est à la Cour suprême. Elle passe le 30 de ce mois et fera l’objet d’une ample discussion avec les acteurs de la santé et les magistrats. Espérons qu’elle passe, afin de permettre aux patients de bénéficier de la transplantation d’organe’’, a-soutenu vendredi à Dakar, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck.

Awa Marie Coll Seck s’exprimait au terme d’une visité effectuée au centre d’hémodialyse de l’Association sénégalaise des hémodialysés et insuffisants rénaux (ASHIR) dont les travaux sont exécutés à 90 %.

’’Au cours de la rencontre, les représentants du ministère de la Santé vont expliquer de manière explicite l’importance du vote de cette loi. Le nombre de patients qui pourraient guérir grâce à cette transplantation d’organe est énorme’’, a ajouté le ministre de la Santé et de l’Action siociale

Commentaires

commentaires