More

    A quelques heures de l’ouverture de la campagne électorale, les partisans du Oui au Terrou-bi pour faire dans la théorie

    Les partisans du Oui sont-ils conscients des enjeux du référendum du 20 mars prochain ? La réponse est non d’autant plus, qu’à quelques heures de l’ouverture de la campagne électorale pour ce scrutin, les adeptes du Oui, retranchés dans un hôtel de la place, en sont toujours à la théorie. Présidant le face-à-face avec la presse, l’ancienne Premier ministre s’est lancée dans une présentation, ô combien complexe du dispositif mis en place pour faire triompher le Oui. Avant d’inviter Zahra Iyane Thiam à faire le point sur le Comité exécutif du Oui et le présidium du Oui. Selon cette dernière, la première structure regroupe toutes les composantes du Oui répartie en pôle communication, mobilisation, chargé des opérations référendaires, logistique et moyens généraux. Alors que la seconde est présidée par le président de Bby, Macky Sall. Un dispositif lourd, voire inopérant.

    A sa suite, le ministre Seydou Guèye, qui pilote le pôle, a dévoilé les stratégies mises en place pour la campagne électorale. «Nous venons de sortir d’un premier atelier de langage dont l’objectif est d’avoir un message simple : le concept d’un Oui massif. Une campagne d’affichage est en cours et une communication de proximité et de porte-à-porte sera menée», détaille M. Guèye. Non sans préciser que l’atelier qu’ils ont tenu a permis «de s’accorder sur les enjeux du débat portant sur les quinze points de réformes soumises au référendum. «Le travail de déminage a été présenté du point de vue de la prise de parole. L’ambition, c’est d’avoir une occupation des sites et des réseaux sociaux. Nous avons mis en place de tenir tous les deux jours de tenir des conférences de presse et de produire des communiqués de presse. Organisation du dispatching sur les plateaux. Notre démarche, c’est de ne pas être dans la posture de la polémique», conclut Seydou Guèye. Au même moment, les partisans du Oui qui, il faut le reconnaitre, ont une longueur d’avance au plan médiatique, sillonnent déjà le terrain. Mieux, ces détracteurs du projet de réforme du Président Macky Sall se sont gardés de mettre sur pied des structures lourdes eu égard au délai très court de la campagne électorale. Mieux, ils ont réussi à faire du Non un phénomène de mode chez les plus jeunes qui constituent l’écrasante majorité de l’électorat. C’est dire que les partisans du Oui ont intérêt à se réajuster pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

    A lire également  Ahmed Khalifa Niasse: "Je demande à Macky Sall de porter plainte contre Maina Johns(BBC)"
    A lire également  Urgent- Me Moussa Diop, Dg DDD, limogé

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles