More

    Abbas Jaber, repreneur de la société cotonnière depuis 2006 : Les syndromes Suneor et Transrail guettent-ils la Sodéfitex ?

    coton-sodefitexWWW.DAKAR7.COM : La Société de développement des fibres et textiles du Sénégal (Sodefitex) est, depuis 2006, une société sous le giron de Geocoton. Un groupe financier qui s’active dans le coton et qui est une propriété de l’homme d’affaires franco-sénégalais-libanais, Abbas Jaber. Et, quand on parle d’Abbas Jaber, on pense encore à la privatisation de la Sonacos (devenue Suneor) ou alors de Transrail. Deux sociétés tombées entre ses mains dont leurs privatisations ont connu des échecs retentissants. Ce qui a conduit l’Etat du Sénégal à reprendre la Suneor en vue d’une nouvelle reprivatisation avant de dénoncer avec le Mali le contrat qui les liait avec Abbas Jabber quant à la reprise de Transrail.

    Autant de signes qui inquiètent les travailleurs de la Sodefitex dont Abbas Jabber est devenu repreneur depuis 2006, à travers Geocoton. Ce que craignent de plus, les travailleurs de la Sodefitex, c’est de voir Abbas Jaber brader tout le patrimoine de leur entreprise au profit d’autres sociétés cotonnières qu’il gère en Afrique, mais également, ailleurs dans le monde. Et, comme «chat échaudé craint l’eau froide», à la Sodefitex, on a en mémoire les méthodes utilisées par Abbas Jaber pour mettre à genoux Suneor et Transrail. Or, la situation sociale au sein de l’entreprise est devenue difficile ces derniers temps, obligeant les travailleurs à se mobiliser afin de réclamer le départ de leur Directeur général, Ameth Bachir Diop, un homme qu’ils disent «au service de Abbas Jaber», mais aussi «atteint par la limite d’âge».

    A lire également  Sénégal-tourisme: Station touristique de Pointe-Sarène : Mame Mbaye Niang relève des lenteurs dans la réalisation

    Et, pour en savoir davantage, dakar7.com a interpellé le Secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal/Forces du changement (Cnts/Fc), Cheikh Diop, qui a soutenu que la situation n’est guère réjouissante à la Sodefitex. Pis, poursuit-il, celle-ci est devenue préoccupante d’autant plus que, si Abbas Jaber parvenait à «liquider la Sodefitex», les activités commerciales risqueraient de connaître un sérieux ralentissement dans les régions de Tambacounda, de Kédougou, de Kolda et de Vélingara. Des régions où les producteurs se signalent dans l’activité cotonnière.

    A lire également  Mise en vente des biens de Karim Wade!

    Selon toujours Cheikh Diop, qui dépeint la situation à la Sodefitex, «les travailleurs rencontrent d’énormes difficultés dans la défense de leurs intérêts matériels et moraux. Et ce sont les mêmes pratiques utilisées par Abbas Jaber et qui ont conduit à l’agonie de Suneor et de Transrail, que l’on note, aujourd’hui, ceci ne nous rassure guère à la Cnts/Fc et nous nous montrons solidaires aux travailleurs de la Sodefitex qui luttent pour la pérennisation de leur outil de travail». Toutes choses qui laissent penser que les syndromes de Suneor et Transrail guettent la Sodefitex ?

    www.dakar7.com

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles