Abdou Khafor Touré( BBY) :«De grands noms qui avaient une réputation politique surfaite, se sont réveillés avec la gueule de bois»

 Responsable «apériste» à Wakhinane Nimzath, dans le département de Guédiawaye, Abdou Khafor Touré analyse, dans cet entretien, les résultats du scrutin législatif de dimanche dernier. L’ex-libéral ne manque pas de railler les principaux leaders de l’opposition.   
 
Analyse des résultats issus du scrutin législatif
«Aujourd’hui, il y une forte adhésion des Sénégalais à la politique qui est menée par le Président Macky Sall. D’abord, par le taux de participation. C’est la première fois qu’on a un tel taux à l’élection législative. C’est le premier élément positif. Le deuxième élément, c’est qu’il y a pratiquement l’adhésion des Sénégalais dans tous les départements. Parce qu’aujourd’hui, le Président a une majorité politique renouvelée pour porter des réformes, mais aussi des changements en profondeur. Parce que gagner 42 départements n’est pas donné à tout le monde. Je pense que ce sont des résultats qui sont extrêmement positifs. Il y avait de grands noms qui avaient une réputation politique surfaite et qui, aujourd’hui, se sont réveillés avec la gueule de bois. Aujourd’hui, ils doivent savoir raison garder. Ils doivent regarder la réalité en face. Et la réalité est que les Sénégalais ont plébiscité Macky Sall et sa politique. Aujourd’hui, il faut qu’on mette le pays au travail. On ne peut pas continuer dans une atmosphère de campagne pour les 18 mois à venir. Nous avons besoin de stabiliser ce pays pour se mettre au travail».
 
Victoire de «Benno» à Guédiawaye
«Les résultats pour le département de Guédiawaye sont des résultats satisfaisants. Et je pense qu’aujourd’hui, 5 communes ont été gagnées. C’est extrêmement positif. Tous les responsables ont mouillé le maillot et il faut saluer aussi l’implication et le sens de l’organisation du Coordonnateur départemental Aliou Sall. Les résultats ont été possibles, grâce à l’esprit qui a prévalu durant la campagne. Nous avons travaillé dans un esprit d’unité, d’inclusion. Les résultats de Guédiawaye ne me surprennent pas étant un natif de Guédiawaye. Il faut être quelqu’un qui ne connait pas la réalité politique de Guédiawaye, pour penser que Malick Gakou pouvait gagner Guédiawaye. Malick Gakou a une réputation politique surfaite en dehors des frontières de Guédiawaye. Pour ce qui concerne la commune de Wakhinane Nimzath, nous avons travaillé avec le maire. Nous avons travaillé en parfaite symbiose dans un esprit d’unité et dans une parfaite complémentarité. Ce qui nous a permis de gagner nos 8 centres de vote et  83 bureaux sur 84. Ces résultats m’ont conforté dans mes options politiques».
 
Accusation de Hold-up à Dakar
«On arrive à une période postélectorale où il faut faire revenir le sérieux, la lucidité et la sérénité dans le débat politique. Il est absolument impossible de voler des élections dans ce pays. On fait un débat enfantin, on fait une stratégie puérile de crier au voleur pour masquer la défaite. Je crois qu’il faut avoir l’élégance de reconnaître la victoire de l’autre et de féliciter le vainqueur. Quand j’écoute certains discours venant d’une certaine partie de l’opposition, c’est un discours que je trouve enfantin. Parce qu’ils sont plutôt dans la comédie. Je pense que nous entrons dans une période où il y a énormément d’enjeux. Les résultats sont clairs et nets».
 
Défaite des ténors de l’opposition dans leurs fiefs
«C’est dû à l’absence d’un travail à la base. Tous les responsables de l’opposition n’ont pas pendant 4 ans ou 5 ans travailler la base. C’est une opposition qui est sur la toile, dans les réseaux sociaux. C’est une opposition qui a pensé qu’on peut mener le travail dans les journaux et sur les plateaux de télévision. Au moment où les gens faisaient le travail sur le terrain, eux, ils étaient dans l’occupation du terrain médiatique. Et en matière d’élections, l’occupation du terrain ne ment pas. C’est exactement ça qui explique la déroute des différents leaders de l’opposition dans leurs fiefs. Il y a aussi la maturité et la lucidité des électeurs. Aujourd’hui, les Sénégalais savent qu’il n’y a aucune alternative claire qui est aujourd’hui proposée par une quelconque force de l’opposition. L’opposition est décalée par rapport aux préoccupations des Sénégalais, par rapport aux attentes et aspirations des Sénégalais. Même s’il faut reconnaître que le Président Wade a réussi à booster un peu le PDS, c’est un échec pour lui de sortir en troisième position. Je crois qu’on pouvait lui éviter cela en lui tenant un discours véridique qui le mettrait en dehors du champ partisan pour protéger son œuvre. Il y a un échec pour des gens qui prétendaient imposer la cohabitation. J’espère qu’ils auront la retenue de se taire pendant quelques mois».
(VOX POPULI) 

Comments are closed.