More

    Abdoulaye Timbo réclame plus d’infrastructures à Macky

    Abdoulaye Thimbo veut plus d’infrastructures pour Pikine. Le maire de la ville a accordé son violon à ceux de ses administrés qui réclament des infrastructures au même titre que les grandes villes du pays. En marge du Conseil des ministres délocalisé qui se tient dans la localité, il a profité de la présence du Chef de l’Etat pour faire part des maux de son département, qui manque, à l’en croire, des atours d’une ville digne de son nom.

     7872987-12222646 (1)

    «Vous me permettez, d’ailleurs, de parler de quelque chose qui personnellement me tient à cœur.  Nous avons là une ville, Pikine, mais qui n’a pas d’identité. Je ne dis pas identité pour parler de l’existence ou non du vécu des populations. Mais, je veux dire une vitrine qui permet de dire ‘’voilà la ville de Pikine ! Voilà, le centre-ville de Pikine ! Nous pensons que nous avons besoin de cela. Nous avons besoin d’avoir un centre-ville comme toutes les autres villes, par ailleurs. Et à ce niveau-là, nous pensons qu’il est bon d’utiliser l’existant actuel et d’essayer de le compléter. Nous avons l’Hôtel de ville, le marché au poisson, la Gare routière Les Baux Maraichers. Nous avons, derrière, la Seras, mais nous avons aussi, le foirail des petits ruminants qui va être délocalisé à Diamniadio. Il faut qu’on puisse utiliser ce plateau actuel», a confié le maire.

    L’édile de Pikine qui était interviewé, au moment où se tenait ledit conseil des ministres, trouve qu’il faut essayer de faire en sorte qu’on puisse abriter tous les services administratifs de la ville de Pikine dans une même zone. «Pikine n’a pas de préfecture. Pikine n’a pas de Caserne de Sapeurs-pompiers. Il y a beaucoup de choses que nous n’avons pas encore. Les services déconcentrés de l’Etat, pour la plupart, sont au niveau de Guédiawaye ou des Parcelles assainies. (…). Mais, à mon avis, il faudrait qu’on nous aide à avoir, vraiment, une vitrine de la ville de Pikine, à avoir le bloc administratif autour duquel on pourrait trouver la préfecture, les services déconcentrés tels que les Impôts et domaines, et d’autres services de l’Etat tels que la Sde, la Senelec, etc», a-t-il dit.

    A lire également  VIDEO - Amsatou Sow Sidibé: "le parrainage est un fusil à canons pour détruire les partis politiques"
    A lire également  Vidéo- Cérémonie officielle “Gamou” 2017: Discours Aly Ngouille Ndiaye

    M. Timbo de plaider, à cette occasion, pour qu’il y ait un aménagement global sur un plateau qui permettrait de distinguer la ville. ” A ce niveau, c’est un besoin qui ne peut pas être tout de suite résolu, mais qui doit être posé. Il faut que Pikine puisse se retrouver dans un cadre où on pourra dire, voilà la Ville de Pikine”, explique-t-il. “Derrière, il y a les anciens locaux de Veolia. Il suffit qu’on enterre les hautes tensions qui traversent ce site pour qu’on puisse utiliser cet espace et y mettre des infrastructures d’utilité publique. Il faudrait avec la délocalisation du foirail qu’on puisse réutiliser cet espace pour aller vers la mise en place d’un grand complexe commercial qui va compléter cette chaine alimentaire qui existe déjà. Il y a le marché aux poissons. Il y a la Seras.  Qu’on ait un grand complexe commercial qui va abriter, lorsqu’on va délocaliser ledit foirail, un marché de fruits et légumes pour permettre à Dakar de pouvoir s’approvisionner sur un même lieu et sur un même espace. Pikine, pourrait au moins abriter tout cela. Nous avons une occasion en or pour le faire», a relevé le maire.

    Ce dernier a signalé que cela est une orientation vers laquelle devraient aller les autorités. «Il faudrait, maintenant, pouvoir pour cela conceptualiser, essayer de faire l’accompagnement nécessaire, essayer de voir la dimension nécessaire des infrastructures qu’il faut mettre en place pour ensuite pouvoir faire une évaluation financière correcte», note-t-il.

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles