Affaire des « audiences fictives » à la Cour d’appel: L’autre face cachée du scandale

L’affaire des « audiences fictives » à la Cour d’appel est loin d’avoir livré tous ses secrets. Le journal Libération, qui revient sur ce scandale, révèle que le cerveau de cette mafia, Amadou Lamine Diagne, agent pénitentiaire à la retraite, en plus de la vente des ordres de mise en liberté, s’activait dans le transfert de détenus vers des prisons dont les conditions carcérales sont moins rudes, particulièrement à la prison Camp pénal.

Par ailleurs, le journal nous apprend que grâce aux pratiques délictuelles de Lamine Diagne, des détenus de nationalité congolaise, espagnole, camerounaise, ont pu bénéficier d’un liberté.

http://Dakar7.com

Comments are closed.