Affaire PétroTim Sénégal et PétroTim Limited: Les américains confirment l’existence d’une « évasion fiscale »

Ils ont beau démentir mais les faits demeurent et restent têtus. Les tenants du pouvoir actuel au
Sénégal ont beau dire qu’il n’y a jamais eu d’évasion fiscale dans l’affaire dite « Petro Tim Sénégal et Pétro Tim Limited », mais la vérité semble être tout autre.
Nous avons appris que les deux sociétés écran PétroTim Sénégal et PétroTim Limited ont juste été créées pour décrocher la licence de recherches pour la revendre ensuite à la société américaine Kosmos Energy Senegal.

Une manière en filigrane de dire que Aliou Sall, le petit frère du Président de la République et Franck Timis ont joué un rôle de courtier dans cette affaire pour amasser de l’argent. Ils ont réuni toutes les conditions pour décrocher cette licence avant de se retirer du deal. Le Trésor public Sénégalais a perdu plus de 230 milliards de FCFA.

Ce protocole a été signé par le régime du président Abdoulaye Wade le jour du 17 janvier 2012. Il est approuvé par le Décret Non. 2012-596 et le Décret Non. 2012-597 du 19 juin 2012 et concerne Cayar Offshore(En mer) et Saint Louis Offshores(En mer). Mais selon les américains, un autre contrat a été signé le 26 septembre 2012 entre PETRO TIM Ltd et PETROSEN et approuvé par le Ministre l’Énergie le 25 octobre 2012. Ce contrat a du coup rendu caduque celui signé par le régime libéral tombé par la suite.
Le document publié par les autorités américaines a précisé que ce contrat signé le 19 juin 2012 et approuvé par le Ministre l’Énergie le 25 octobre 2012, « reste l’unique document valable ». Par conséquent, il annule celui signé par l’ancien régime.

Comments are closed.