More

    Afghanistan: un hôpital de MSF touché par une frappe aérienne

    AfgaLe centre de soins de Médecins sans frontières (MSF) situé à Kunduz, verrou stratégique du nord de l’Afghanistan, a été « fortement endommagé » par un bombardement nocturne qui a tué trois membres du personnel. Le bombardement sur cette ville reprise aux talibans par l’armée afghane « pourrait avoir » été réalisé par l’aviation américaine. Le bombardement nocturne de l’hôpital de Kunduz dirigé par Médecins sans frontières (MSF) ressemble fort à une bavure de la part des forces de l’Alliance transatlantique, (l’Otan), qui soutiennent militairement les troupes afghanes à Kunduz.

    Un des porte-paroles confirmait ce samedi 3 octobre au matin que les forces américaines ont effectué une frappe aérienne au cours de la nuit sur la ville de Kunduz, et il a ajouté qu’il était possible que cette frappe ait causé des dommages collatéraux sur un hôpital voisin. Cette possibilité évoquée est d’autant plus probable en effet que l’hôpital a été – au dire du personnel sur place – bombardé et que les insurgés talibans ne disposent pas de l’équipement nécessaire à ce type d’attaque qui nécessite et sous-entend l’implication de l’aviation.

    Les combats se poursuivent

    Depuis l’annonce de la reprise officielle de Kunduz par les forces gouvernementales le jeudi 1er octobre, les combats se poursuivent donc toujours au cœur et autour de cette ville de 300 000 habitants ; les provinces voisines du nord afghan sont à présent aussi touchées par l’intensification des violences, c’est le cas en particulier dans le Badakhshan à l’est et à Baghlan au sud, ce qui fait craindre en ce moment à une contagion possible des combats à une grosse part du nord du pays.

    A lire également  Décédé du Covid-19 : L'hommage émouvant de Macron à Pape Diouf

    Pour l’instant, il n’y a pas d’éléments sur l’identité des victimes, car MSF n’a pas communiqué. Il faut savoir que sur place, ce sont essentiellement des personnels locaux qui travaillent, donc il est bien possible que les victimes soient afghanes. Mais pour l’instant, il n’y a pas plus de précision sur l’identité des victimes ce matin. Au moment du bombardement, 105 patients et 80 membres du personnel, des Afghans et des étrangers, se trouvaient dans cet hôpital, situé à proximité du centre-ville de Kunduz. C’est le seul centre de soins de cette région du nord de l’Afghanistan capable de traiter des grands blessés. L’endroit a fonctionné « au-delà de ses capacités » ces derniers jours : « MSF a traité 394 blessés depuis lundi », a ainsi expliqué Bart Janssens, le directeur des opérations de l’organisation non gouvernementale.

    A lire également  Nigeria : au moins 16 morts dans un double attentat-suicide

    Rfi.frv

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles