More

    Afrique du Sud : la fille de Desmond Tutu contrainte de renoncer à la prêtrise après son mariage gay

    filleLa révérend anglicane Mpho Tutu-Van Furth, fille de l’archevêque Desmond Tutu, a été forcée de renoncer à la prêtrise suite à son mariage avec une femme, a-t-elle indiqué ce mardi. « Après mon mariage, on a conseillé l’évêque de Saldanha Bay (à plus d’une centaine de kilomètres au nord du Cap, dans le sud du pays) de révoquer ma licence. J’ai proposé de la rendre plutôt que de lui imposer de me la prendre », a expliqué Mpho Tutu-Van Furth par mail à l’AFP, le 24 mai. Concrètement, elle ne peut plus présider la communion, célébrer de mariages, baptêmes et enterrements en Afrique du Sud. L’archevêque anglican Desmond Tutu, âgé de 84 ans, s’est dit « triste mais peu surpris » par la nouvelle, a confié sa fille à l’AFP, donnant pour simple explication : « Selon le droit canonique de l’Eglise sud-africaine, le mariage est l’union d’une femme et d’un homme ».

    Desmond Tutu triste mais pas déçu

    Figure de la lutte anti-apartheid, Desmond Tutu s’était déjà exprimé en faveur du mariage gay, légal depuis 2006 en Afrique du Sud. Les deux femmes, chacune divorcée d’une première union et qui ont des enfants, ont officialisé leur union en décembre 2015 aux Pays-Bas où vit Marceline Tutu-van Furth, professeure de médecine basée à Amsterdam. Au début du mois, elles ont organisé une deuxième cérémonie sur le sol sud-africain, à Franschhoek près du Cap – une fête à laquelle Desmond Tutu, à la santé fragile, et sa femme ont assisté – avant de s’envoler à Bali, en Indonésie, pour leur lune de miel. « Ma femme et moi-même accumulons les différences.  Certaines de ces différences sont évidentes : elle est grande et blanche, je suis noire et courte sur pattes. D’autres sautent moins aux yeux : elle est Hollandaise et athée, je suis Sud-Africaine et prêtre au sein de l’Église anglicane », a confié Mpho Tutu-van Furth au journal sud-africain City Press. « C’est ironique de constater que notre similitude, le fait que nous soyons toutes les deux des femmes, est aujourd’hui la cause de notre peine, alors que dans le passé les différences étaient un instrument de division », a-t-elle ajouté, en faisant référence à l’apartheid.

    A lire également  Témoignage de la mère de l'enfant tué par son père: " mon mari était violent, je n'aurai jamais imaginé une telle chose"
    A lire également  Revue De Presse de ce jeudi 11 août 2016 avec Ahmed Aidara

    Jeuneafrique.com

     

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles