Afrique du Sud: le Parlement rompt le contrat de KPMG

Le Parlement sud-africain met fin a son contrat avec le cabinet d’audit KPMG suite au scandale de corruption présumée impliquant l’influente famille Gupta.

Le Parlement Sud Africain estime que maintenir ses liens avec le cabinet d’audit KPMG pourrait ternir sa réputation.

L’entreprise est accusée d’avoir facilité des activités de corruption au plus haut niveau.

Le cabinet essaie désespérément de sauver sa réputation dans le pays.

Les cadres de la direction ont été remplacés et une enquêté indépendante a débutée.

Cependant, les clients continuent de rompre leur contrats.

Le parlement est le dernier en date à mettre fin à son contrat par crainte de voir sa réputation entachée.

Des emails ont fuité et de multiples enquêtes ont nourri des allégations d’un énorme scandale de corruption impliquant de haut responsables gouvernementaux et des hommes d’affaires.

Ils sont suspectés d’avoir comploté pour contrôler des institutions d’Etat.

Avec les lenteurs judiciaires et la colère croissante du public, les entreprises étrangères sont accusés d’avoir favorisé cette corruption présumée.

Source: BBC

Comments are closed.