More

    AG de l’ONU : …Et l’Afrique dans tout ça ?

    La 73e Assemblée générale des Nations unies, qui s’est ouvert cette semaine, aura été marquée  par une rivalité à fleuret moucheté entre la France et les États-Unis. Les chefs d’État des deux grandes puissances ont étalé leur opposition de vision sur plusieurs dossiers comme celui du programme nucléaire iranien. Si Donald Trump a invité les autres pays à « isoler le régime iranien », son homologue français, Emanuel Macron, lui, s’y oppose et appelle à la retenue.

    Pendant que les grandes puissances s’etripent sur des questions qui les préoccupent , l’Afrique, elle, brille par son à absence. Comme toujours, les préoccupations du continent ne sont jamais portées par les chefs d’État africains au niveau de cette instance. Je suis à la fois surpris et choqué de ne pas entendre les dirigeants africains évoquer le drame de l’émigration clandestine au moment où le navire humanitaire Aquarus débarquait sur les côtes Maltaises avec à son bord 58 migrants à la recherche d’un hypothetique Eldorado. Il aura fallu 48 heures de discussions pour que les pays européens acceptent d’accueillir ces migrants (18  en France, 10 au Portugal ; l’Allemagne et l’Espagne en accueilleront 15 chacun.).Si ces migrants africains ont la chance d’arriver à bon port, d’autres moins chanceux ont péri en mer.

    A lire également  Levé du corps de Habib Faye-Macky Sall: "Le Sénégal vient de perdre un grand fils..."

    Plus de 1.600 personnes sont mortes en essayant d’atteindre l’Europe entre janvier et juillet 2018.( Source Hcr).  

    Comment, face à ce drame, aucun chef d’Etat africain n’a voulu poser le débat à l’Assemblée générale des Nations unies?. Bien-sûr, ils préfèrent fuir leurs responsabilités car se sentant quelque part coupables du désespoir qui a fini de gagner leur jeunesse. Jamais la question de la migration n’a préoccupé les présidents africains préfèrant laisser les occidentaux décider à leur place. Au moment où l’Union européenne réfléchit sur une politique migratoire , nos dirigeants cherchent à se maintenir au pouvoir en tripatouillant la Constitution.

    Il est temps que l’Union africaine fasse de la question migratoire une surpriorité. Devant tant de morts africains, le sujet  devrait être abordé sans tabou. Plutôt que laisser à l’Europe l’initiative,nos dirigeants  devront discuter d’égal à égal avec ces derniers avant de signer  tout accord qui pourrait léser les africains. C’est la seule solution pour faire face à la montée de l’extrême droite en Europe.

    A lire également  Mort du douanier Cheikhou Sakho: Son ex-épouse suspectée.

    Dakar 7.com

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles