AIBD dans « l’impasse » , Fraport demande 1 million d’euros, pour une rupture à l’amiable après Saudi Bin Laden!

Après Saudi Bin Laden Group, c’est au tour de Fraport d’entrer dans la danse. En effet, à la suite des Saoudiens qui ont, selon Libération, “opté pour un chantage sans précédent, c’est au tour de fraport, qui détient 50% du capital de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) de se lancer dans une démarche le moins surprenante.

La preuve, Fraport, qui a proposé une rupture à l’amiable, réclame un million d’euros à l’Etat du Sénégal et lui fixe un ultimatum de trois semaines. C’est dire que l’Aéroport International Blaise Diagne a la peau dure, très dure même.

Car les conflits se suivent et ne se ressemblent pas dans cet Aéroport, où, en dépit des tintamarres et charivaris, depuis des années, aucun avion n’a jamais atterri ni décollé.

Actusen

Comments are closed.