Algérie : Bouteflika renonce à se présenter à la présidentielle

Confronté à un mouvement de protestation sans précédent, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé, lundi, dans un message à la nation, renoncer à briguer un 5e mandat et le report sine die de la présidentielle du 18 avril, selon France24

Dans un message à la nation, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé, lundi 11 mars, sa décision de ne pas briguer un 5e mandat et le report sine die de l’élection présidentielle du 18 avril.

Au pouvoir depuis 1999, Abdelaziz Bouteflika a déclaré « qu’il n’y aura pas de cinquième mandat et il n’en a jamais été question pour moi, mon état de santé et mon âge ne m’assignant comme ultime devoir envers le peuple algérien que la contribution à l’assise des fondations d’une no  uvelle République en tant que cadre du nouveau système algérien que nous appelons de tous nos vœux ».

Dans son message, publié par l’agence officielle APS, il précise que la présidentielle aura lieu « dans le prolongement d’une conférence nationale » chargée de réformer le système politique et d’élaborer un projet de Constitution d’ici fin 2019, alors que le mandat d’Abdelaziz Bouteflika expire le 28 avril 2019.

Commentaires

commentaires