Aliou Cissé, coach des Lions: « J’aurais aimé rencontrer l’Allemagne, le Brésil, la France »

En marge de la cérémonie de lancement du site sportif sport221.com, le sélectionneur des « lions » Aliou Cissé qui était présent sur les lieux est largement revenu sur le programme des « lions » en perspective de la coupe du monde 2018.

Potentiels adversaires des « lions » en mars
« On est en train de travailler sur les matchs amicaux. J’aurais aimé rencontrer l’Allemagne, le Brésil, la France, les gros. Mais effectivement c’est compliqué. Ces équipes-là ont déjà retenu leurs matchs amicaux, après la coupe du monde 2014 pour préparer celle de 2018. Nous avons quand meme réussit à avoir un match contre l’Ecosse, le 26 Mars à Londres. Ce sera une bonne opposition pour nous avec la fédération, nous sommes en train de travailler pour pouvoir jouer le 23. Ce n’est pas évident de trouver les matchs amicaux contrairement à ce que les gens pensent. Beaucoup de gens pensent qu’avec la qualification, tout le monde veut jouer contre le Sénégal mais ce n’est pas le cas. Mais nous sommes en train de travailler pour pouvoir jouer ces deux matches là, au mois de mars. Mais nous allons les exploiter. D’ici une ou deux semaines ce deuxième match du 23 on l’aura. Ce sera peut etre, contre l’Irlande, chez eux ou la Biélorussie ou la Bulgarie ».
Profil de l’adversaire  
« Mon souhait c’est de pouvoir jouer le profil de nos trois adversaires, La Pologne, la Colombie et le Japon. Maintenant à défaut de ne pas avoir ces partenaires, ce qui est important c’est d’avoir joué contre une équipe européenne pour pouvoir nous préparer au-delà de l’adversaire, ce qui est vraiment important. C’est que nous sommes capables de faire, de préparer. C’est de se focaliser davantage sur nous plutôt que sur l’adversaire. Maintenant, il nous reste 3 mois devant nous. Il y a des possibilités qui vont se présenter à nous pour pouvoir décider définitivement sur nos adversaires ».
Programme du mois de Mai et Juin
Il faut que les grandes équipes choisissent leur adversaire. Après c’est à nous de choisir. Parce qu’il y a certains qui préfèrent faire leur préparation chez eux. Ou bien on est obligé d’aller jusqu’aux Etats-Unis pour pouvoir jouer des matchs amicaux. Je crois que l’idéal pour nous c’est de rester en Europe. Aujourd’hui si on a possibilité de jouer chez nous à domicile et de disputer d’autres matchs à l’extérieur, ce sera extraordinaire. Nous sommes en anticipation aussi sur le mois de mai pour éventuellement jouer le 31 mai, le 8 juin, le 12 juin »
Sport221.Com

Comments are closed.