Alioune tine recadre Sonko : « si on arrive au pouvoir par la violence, on a tendance à s’y maintenir par la violence. »

Le candidat de la coalition Yewwi Askan Wi à la mairie de Ziguinchor, Ousmane Sonko a rejeté toute idée de signer la charte de non-violence du Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal (CUDIS), en perspective des élections locales de janvier 2022. Une décision qui pousse Alioune Tine, fondateur d’Afrikajom Center à inviter le leader de Pastef et Cie à une démarche proactive contre la violence.

“Attention: si on arrive au pouvoir par la violence, on a tendance à s’y maintenir par la violence. La violence est inhérente à la vie sociale, mais il faut la réguler pour vivre-ensemble en démocratie”, a twetté Alioune Tine. D’après lui, ce que la société civile propose, c’est un mécanisme de régulation de la violence.

“J’ai entendu des religieux se lever et inviter les acteurs politiques à signer une charte de non-violence. Mais je veux leur dire clairement que je ne signerai aucune charte de non-violence. Si chacun de nous fait ce qu’il à faire, il n’y aura pas de problème. Sinon réagissez à tout mouvement que posera le camp adverse”, a déclaré Ousmane Sonko, ce dimanche, lors du meeting d’investiture de Barthelemy Dias et de ses 19 collègues.

Source : Senego

Comments are closed.