More

    Andrew Jennings, le journaliste qui ébranle la FIFA

    000_Was8946061_0Andrew Jennings savoure son triomphe, lui qui a depuis des années inlassablement enquêté sur le système de corruption généralisée au sein de la FIFA. Le journaliste indépendant écossais a vu ses efforts récompensés avec le début de la chute de cette institution. Dans son ouvrage «Le scandale de la FIFA», il raconte toutes les malversations au sein de cette puissante fédération. RFI l’a rencontré. Il faut toujours aller au-delà des apparences. Si vous croisez un jour Andrew Jennings, vous aurez du mal à vous imaginer que cet homme de 73 ans, très abordable et plein d’humour, a fait tomber à lui seul ou presque le puissant patron de la FIFA, Sepp Blatter. Cet Écossais, qui s’habille comme un fermier, et qui n’a jamais rien lâché, a tout du grand-père idéal, assis bien tranquille au coin du feu. Loin des clichés des grands journalistes d’investigation représentés dans les films hollywoodiens ! Réussir à mettre la toute puissante Fédération internationale de football à genoux tient du miracle, tant le système de corruption semble sophistiqué. C’est en 2006 qu’Andrew Jennings publie son premier livre sur le sujet. Il s’intitule Carton Rouge, les dessous troublants de la FIFA. Mais c’est dans son second ouvrage, Le scandale de la FIFA, qu’il a véritablement fait imploser le système.

     

    João Havelange, un des « premiers gangsters »

    Pourquoi avoir attendu si longtemps avant de révéler tous ces scandales à la FIFA ? Selon Andrew Jennings, c’est la justice suisse qui n’a pas fait son travail. « S’ils le font maintenant, c’est que le FBI est entré dans la danse », raconte Jennings. « Ce que j’essaye de montrer dans mon livre, c’est que, jusqu’en 1974, la FIFA était dirigée par des Européens certes un peu bêtes, mais ils aimaient le football. Ils n’étaient pas corrompus ». Selon lui, tout a commencé avec l’arrivée de João Havelange, président de la FIFA entre 1974 et 1998. Le Brésilien fait partie des « premiers gangsters qui a trait la vache du football ». Et, toujours selon Jennings, Ricardo Teixeira, le gendre d’ Havelange, est sans doute l’un des plus « gros voleurs du monde du football ». Dix-huitième président de la Fédération brésilienne de football depuis le 16 janvier 1989, ancien membre de la FIFA, Ricardo Teixeira a démissionné en mars 2012. Il était visé par une série d’accusations de corruption. Son ambition de succéder à Joseph Blatter après 2015 est tombée à l’eau. « Il a défiguré le football brésilien et il a volé énormément d’argent. Je suis très heureux de lettre accrochée à ses basques ». La patience, l’analyse et le culot de Jennings ont payé !

    A lire également  Adidas flambe, jackpot pour le Real !

    Des histoires de corruption, Andrew Jennings pourrait vous en parler pendant des heures. « Si la FIFA était une institution sérieuse, elle aurait condamné ce genre de comportement », se lamente Andrew Jennings. Et quand on lui demande ce qu’il pense de la possible nomination au poste de président par intérim de la FIFA du Camerounais Issa Ayatou, actuellement à la tête de la Confédération africaine de football, Jennings part dans un grand éclat de rire. « Mais Ayatou est aussi corrompu. J’ai son nom sur la liste des gens qui ont reçu des pots-de-vin de la part d’ISL [International Sport and Leisure – ISL- est une société de marketing sportif, basée en Suisse, proche de la FIFA et du Comité international olympique, déclarée en faillite en 2001, fondée par l’ancien patron d’Adidas Horst Dassler, NDLR]. Et comme dans toute famille mafieuse, Blatter n’a rien fait contre lui ». Rappelons qu’en décembre 2011, Issa Ayatou avait reçu un blâme de la part du CIO, dont il est membre.

    A lire également  Sport durant le Ramadan: Une pratique à haut risque

    Rfi.fr

    Articles récents

    PSG : Très bonne nouvelle pour Idrissa Gana Gueye

    Lors de la victoire du Paris Saint Germain (PSG) face à Nice 3-0, Idrissa Gana Gueye a été contraint de céder sa place à...

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n° 624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles