More

    Arrestation d’Oumar Sarr : Le Fpdr et la Fncl s’indignent

    A travers un communiqué, le  »Le Front Patriotique pour la Défense de la République dénonce l’interpellation et l’arrestation d’Oumar Sarr, coordonnateur et Secrétaire général adjoint du Parti Démocratique sénégalais (Pds), ce samedi matin. Avant d’ajouter : « Le chef de l’état Macky Sall depuis qu’il a accédé à la magistrature suprême a posé de multiples actes qui mettent à mal notre démocratie. Sous nos yeux, il est en train de transformer notre système démocratique en un système autoritaire. Nous constatons, pour le dénoncer, que toutes les manifestations de l’opposition sont systématiquement interdites. C’est toujours à la suite de pressions de nos partenaires, de nos chefs traditionnels et guides religieux et d’associations de la société civile que le gouvernement finit par permettre aux partis de l’opposition d’exercer les droits que la constitution leur accorde en organisant des manifestations pacifiques ».
    Mieux, pour le Fpdr, « Tout les observateurs sont unanimes pour reconnaître qu’aucune manifestation de l’opposition n’a donné lieu à aucune forme de violence ». Donc, poursuivent Mamadou Diop Decroix,  »l’interdiction des manifestations pacifiques constitue une grave entrave au fonctionnement de notre démocratie ». A leurs yeux, « pour masquer son incurie le Chef de l’Etat a décidé de museler l’opposition en arrêtant tous les responsables et militants qui portent une appréciation critique sur les actes du gouvernement pour en informer les citoyens ». Et,  »personne n’est épargné car, tous ceux qui s’adressent au peuple en l’informant justement sont intimidés par des pratiques policières dans le seul dessein de les faire taire ». Pis, « les chefs religieux, les imams, les journalistes, les membres de la société civile qui ont et qui expriment une opinion contraire sont interpellés, arrêtés et pour certains menacés d’être sévèrement jugés pour les contraindre au silence ». Relevant que  »tout cela constitue une véritable atteinte à la liberté d’expression garantie par notre constitution », le Fpdr souligne que  »jamais autant de citoyens sont poursuivis pour offense au chef de l’état et pour atteinte à l’ordre public ». S’agissant du cas spécifique d’Oumar Sarr, le Fpdr considère que le  »Gouverbement a décidé de s’en prendre à luien violant l’immunité attachée à sa qualité de député ».
    S’inscrivant dans la même dynamique, la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl)  »exprime toute son indignation face à ce qu’elle qualifie de panique au plus haut sommet de l’Etat causée par la sortie de Lamine Diack, ancien Président de l’IAAF, accusant l’opposition d’alors d’être profondément mouillée dans des scandales de corruption, de blanchiment d’argent et d’enrichissement illicite à l’échelle internationale ». Aussi, s’indignent-ils  »des violations et manquements graves utilisés contre le frère Oumar Sarr, pour le prendre à son domicile vers cinq heures du matin, un samedi ».
    www.dakar7.com

    A lire également  Présidentielle 2019: Aida Mbodj a un pas vers le ...Macky

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles