More

    Article 22, l’arme fatale de Fada à l’Assemblée nationale!

    Seynabou Wade (Bokk Gis Gis), Khadim Thioune, Dieynaba Ndiaye du Fsd/ Bj, Omar Sarrr de Rewmi ne se retrouvent pas dans ces calculs. A moins qu’ils ne changent d’avis puisque c’est la position qu’ils affichaient encore hier soir. Pire, l’article 22 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale est clair : «Les modifications apportées à la composition d’un groupe seront portées à la connaissance du Président de l’Assemblée nationale, sous la signature du député intéressé s’il s’agit d’une démission, sous la signature du Président du groupe s’il s’agit d’une radiation et sous la double signature du député et du Président du groupe s’il s’agit d’une adhésion ou d’un apparentement.»

    En langage décodé, les nouveaux adhérents sur qui compte le Pds ne peuvent pas rejoindre le groupe s’ils ne bénéficient pas de la signature de…Modou Diagne Fada, seul habilité à porter leur adhésion auprès du Président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Et il est sûr que Fada «refusera» l’adhésion de ceux qui viendront en renfort pour le démettre de son poste. Face à cet écueil, l’alternative qui s’offre aux députés est de démissionner du groupe parlementaire libéral et de former un autre groupe. Seulement, le «nomadisme» parlementaire a été banni depuis. En clair, un élu ne peut plus quitter son groupe pour un autre… On se demande bien comment le Pds et ses alliés pourront contourner ces deux barrages réglementaires !

    A lire également  Inspection générale d'Etat : Macky Sall exauce le vœu de Nafy Ngom Keita
    A lire également  Assemblée: Les députés reçoivent le président du Cap Vert, demain

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles