More

    Assemblées de la Bm et du Fmi : L’exposé de Thierno A. Sall sur les énergies renouvelables et le Pse

    Asal bisWWW.DAKAR7.COM : A Lima au Pérou dans le cadre des Assemblées générales de la Banque mondiale et du Fonds monétaire International (Fmi), Thierno Alassane Sall, ministre de l’Energie et du développement des Energies renouvelables, a animé un panel sous le thème «Libérer l’investissement privé dans les énergies renouvelables» en compagnie de Monsieur Jin-Yong Cai, Vice-président exécutif et Directeur Général de la Sfi, Madame Rune Bjerke, Directeur Général, Dnb (Banque d’investissement norvégienne), Madame Rosa María Ortiz Rios, ministre de l’Energie du Pérou, Monsieur Imad Najib Fakhoury, ministre de la Planification et de la Coopération de Jordanie, et Maja Wessels, Vice-présidente en charge des relations publiques mondiales, First Solar (Développeur et installateur de projets solaires).

    Dans son propos, rapporte le communiqué, M. Sall a «rappelé l’évolution des investissements dans les pays en voie de développement dans le domaine des énergies renouvelables, hors énergie hydroélectrique, qui sont passés de 8,9 milliards USD en 2004 à 132,2 milliards USD en 2014». A l’en croire, «les prévisions d’investissement en production d’électricité en 2040 montent 9 300 milliards USD dont 4 700 milliards pour les énergies renouvelables ; soit un investissement de 190 milliards USD par an». «Néanmoins, relève-t-il, ce niveau d’investissement reste marginal pour arriver au scénario de 2°C».

    Egalement, il a fait un exposé sur la «faim énergétique» à travers quelques exemples que sont : L’Afrique Subsaharienne : 900 millions d’habitants pour une puissance installée de 40 GW, la Pologne : 38 millions d’habitants pour une puissance installée de 38 GW ; la Suède : 10 millions d’habitants pour une puissance installée de 39 GW». Selon le ministre, «pour mettre fin à cette ‘’faim énergétique’’ et atteindre les Odd de manière responsable en vue de répondre aux problèmes du climat, il faut trouver des énergies propres et durables». «Dans ce cadre, on ne pourra pas compter uniquement sur le solaire et l’éolienne, il faut aussi de l’hydroélectricité car les énergies renouvelables ne peuvent pas se limiter à installer des panneaux solaires sur les fermes», souligne-t-il.

    A lire également  Que cache la proposition de Jaber de céder Suneor au groupe français Avril

    Toujours dans son intervention, le ministre Monsieur Thierno Alassane Sall, «a rappelé que le recours aux énergies renouvelables constitue une nécessité pour la survie et en plus c’est la seule source d’énergie avec laquelle on peut atteindre facilement certaines zones». Précisant qu’il «est important de développer le potentiel hydroélectrique de l’Afrique à travers de grandes centrales pour rattraper le retard et apporter un effet de masse dira t-il», le ministre d’indiquer : «C’est pourquoi, le Sénégal a très tôt compris cette problématique en construisant avec le Mali et la Mauritanie le barrage hydroélectrique de Manantali dans les années 80 et, aujourd’hui, il s’engage dans le développement du potentiel hydroélectrique de l’Omvs et de l’Omvg.

    Toutefois, «il a fait état des contraintes actuelles pour le développement des réseaux de transport et de distribution et qui poussent à faire appel aux énergies renouvelables notamment le solaire pour l’électrification rurale». Non sans souligner que «le Sénégal développe actuellement un important programme d’électrification rurale dont une des composantes est constituée de mini centrales solaires ou hybrides conformément à la vision de Monsieur le Président de la République telle que développée dans le Plan Sénégal Emergent. A noter que la délégation officielle, conduite par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, est également composé du ministre en charge du suivi du Plan Sénégal Emergent, Abdoul Aziz Tall.

    A lire également  Croissance démographique sur les ressources naturelles: le CILSS fait l'étude d'impact

    www.dakar7.com

    Articles récents

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 30 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 30 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    PSG : Très bonne nouvelle pour Idrissa Gana Gueye

    Lors de la victoire du Paris Saint Germain (PSG) face à Nice 3-0, Idrissa Gana Gueye a été contraint de céder sa place à...

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n° 624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles