More

    Athlétisme: l’Agence mondiale antidopage prône la suspension de la Russie

    Dick AmaaL’Agence mondiale antidopage (AMA) a présenté son rapport d’enquête sur les pratiques de dopage et de corruption au sein de l’athlétisme mondial (Iaaf), ce 9 novembre 2015 à Genève. L’AMA y préconise notamment la suspension de la Fédération russe pour les JO 2016. Le cas de l’ex-président de l’Iaaf, Lamine Diack, mis en examen en France, n’a pas été évoqué. Mais Interpol va coordonner une enquête mondiale sur ce scandale. L’Agence mondiale antidopage (AMA) vient de porter un coup terrible à la crédibilité de l’athlétisme et à la Russie, ce 9 novembre 2015. L’AMA a présenté son rapport tant attendu sur des faits présumés de dopage et de corruption au sein de ce sport.

    Le résumé de l’enquête s’est toutefois focalisé sur la Russie. Et les faits sont accablants, selon les trois auteurs du rapport. L’un d’eux, Dick Pound, ex-patron de l’AMA, s’est montré clair : le dopage en Russie « n’aurait pu exister» sans l’assentiment du gouvernement russe. Près de 1.400 échantillons biologiques de sportifs russes auraient ainsi été détruits en décembre 2014 par le laboratoire antidopage de Moscou, suite à la diffusion d’un documentaire de la chaîne allemande ARD (voir par ailleurs).

    Suspension totale de la Russie pour les JO 2016 ?

    Dick Pound, ex-président de l’Agence mondiale antidopage (AMA) et co-auteur du rapport sur le dopage et la corruption au sein de l’athlétisme russe. L’AMA recommande donc trois décisions fortes : que ce laboratoire et l’Agence russe antidopage (Rusada) perdent leurs accréditations ; la suspension totale de la Fédération russe d’athlétisme pour les prochaines compétitions, dont les Jeux olympiques 2016 ; la suspension à vie de cinq athlètes (1), dont la championne olympique du 800 mètres Mariya Savinova. Des athlètes comme Savinova ont « saboté » les Jeux olympiques 2012 à Londres, assurent les auteurs. Dick Pound et ses collègues se sont toutefois montrés clairs. Ce système généralisé de dopage – et de couverture des dopés en échange de pots-de-vin – ne concerne pas que la Russie. Le Kenya, vainqueur des Mondiaux 2015, a été poingté du doigt également par les médias.

    A lire également  Football : Un nouveau équipementier pour les "Lions" avant décembre

    La Russie contre-attaque, l’Iaaf lui lance un ultimatum

    A Moscou, la conférence de presse de l’AMA a évidemment fait grincer des dents. Vitali Moutko, le ministre des Sports, a rétorqué que la commission indépendante de l’AMA n’avait pas l’autorité nécessaire pour suspendre la fédération d’athlétisme russe. « Concernant la destruction des échantillons, je ne vois rien de probant dans le rapport mais seulement des déclarations étayées par aucune preuve », a ajouté le numéro 2 de la Rusada, Nikita Kamaïev.

    L’Iaaf va toutefois se pencher sur ces accusations, indique un communiqué. Sebastian Coe, son nouveau président, va notamment demander l’accord des membres du Conseil de l’Iaaf pour que des sanctions soient prises. « Cette étape n’a pas été décidée à la légère, assure le Britannique. Les informations contenues dans le rapport de la commission indépendante de l’AMA sont alarmantes ». L’ancien coureur de fond a également lancé un ultimatum à la Russie : elle a jusqu’à la fin de la semaine pour répondre aux accusations portées contre elle.

    A lire également  Football : Un nouveau équipementier pour les "Lions" avant décembre

    Lamine Diack suspendu par le Comité international olympique ?

    Ceux qui espéraient par ailleurs savoir si Lamine Diack, président de la Fédération internationale d’athlétisme entre 1999 et 2015, était au cœur de ce scandale devront attendre. Le Sénégalais et trois autres personnes sont mis en examen en France. Or, l’AMA ne souhaite pas interférer avec le travail de la justice française. Une partie du rapport ne sera donc pas rendue publique dans l’immédiat. Mais le Sénégalais n’a pas pour autant été épargné ce lundi. La Commission d’éthique du Comité international olympique (CIO) a réclamé sa suspension provisoire en tant que membre honoraire.

    Enfin, Interpol s’est manifesté. Cet organisme de coopération policière internationale a annoncé la coordination d’une enquête mondiale pilotée par la France. Rfi.fr

    Articles récents

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Entretien explosif avec un ex-pensionnaire des centres de redressement de Kara

    Il se nomme Moustapha Mbaye, un ex-pensionnaire des centres de redressement de Serigne Modou Kara Noreyni. Âgé seulement de 25 ans, ce...

    BRT : LES IMPACTÉS REÇOIVENT PLUS DE 4 MILLIARDS F CFA

    Les personnes affectées par le projet (PAP) Bus rapid transit (BRT) ont reçu plus de quatre milliards F CFA, en guise d’indemnisation....

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles