More

    Attentat de Trèbes : Édouard Philippe dans l’Aude pour rendre hommage aux victimes

    Une cérémonie d’hommage aux trois victimes civiles des attaques commises vendredi dans l’Aude s’est tenue jeudi matin à Trèbes, en présence du Premier ministre, avant les obsèques, à Carcassonne, du gendarme Arnaud Beltrame.

    Les derniers hommages et les obsèques des quatre personnes tuées la semaine dernière dans l’Aude ont lieu jeudi 29 mars à Carcassonne et Trèbes, près d’une semaine après les attaques dans ces deux villes.

    À Trèbes, petite ville à une dizaine de kilomètres de la cité médiévale de Carcassonne, un hommage aux victimes civiles a été rendu à 9 h 30 avec salut au drapeau, Marseillaise, dépose de fleurs et minute de silence. Le Premier ministre Édouard Philippe était présent, accompagné des ministres de l’Intérieur Gérard Collomb et de la Justice Nicole Belloubet, au lendemain de l’hommage national rendu mercredi à Paris au gendarme Arnaud Beltrame, qui s’était substitué à une otage.

    Plusieurs centaines d’habitants et des proches de victimes se sont rassemblés sur la petite place d’armes à côté des arènes de la ville.

    « Ce n’était pas l’heure de partir, pour aucun d’entre eux », a déclaré Marc Rofes, maire de Villedubert, dont la première victime était originaire, évoquant le « déchirement » des familles réunies devant lui. « Vous êtes tombés sous les balles du terrorisme et avez emporté avec vous l’insouciance d’une petite ville d’Occitanie que rien, ni personne, ne prédisposait à vivre de tels événements », a poursuivi le maire de Trèbes, Éric Menassi.

    « Il faut que ça s’arrête »

    A lire également  Les dirigeants du G7 affichent une "grande unité" à l’issue du sommet

    Le premier à être tombé sous les balles de Radouane Lakdim est Jean Mazières, 61 ans, viticulteur à la retraite. Le petit délinquant radicalisé l’a abattu sur le siège passager d’une voiture stationnée sur un terrain boisé de Carcassonne peu avant 10 h. Le conducteur de la voiture, de nationalité portugaise, a été atteint d’une balle dans la tête. Jeudi, il se trouvait toujours dans un état grave.

    Radouane Lakdim s’est ensuite rendu dans un supermarché de Trèbes et a tué immédiatement près des caisses un employé, Christian Medves, 50 ans, chef boucher d’origine italienne, père de deux filles, ainsi qu’un client, Hervé Sosna, 65 ans, maçon à la retraite.

    Thierry Lefranc, venu à la cérémonie avec son épouse et ses deux enfants, connaissait bien le boucher : « Il faut que ça s’arrête. Dans les grandes villes, on voit ça [des attentats], mais on ne s’attendait pas à ce que ça arrive dans un petit village ».

    Après l’hommage de Trèbes, les deux ministres, cette fois sans le chef du gouvernement, devaient se rendre à Carcassonne pour visiter l’Espace d’information et d’accompagnement des victimes à 10 h 15, puis assister à 11 h à la messe des obsèques d’Arnaud Beltrame à la cathédrale Saint-Michel.

    Avec AFP

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles