More

    Attentats de Boko Haram au Nigeria et au Tchad

    Au moins 50 personnes ont été tuées samedi soir par Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, tandis qu’au Tchad voisin deux attentats-suicides ont fait dimanche trois morts et 56 blessés dans une région où le groupe islamiste nigérian multiplie les attaques. Selon l’armée nigériane et des témoins locaux, les insurgés de Boko Haram ont attaqué samedi Dalori, une localité proche de Maiduguri, avant de détruire le village. Selon un chef local cité par l’AFP, au moment de l’attaque, « beaucoup de personnes se sont réfugiées dans la brousse, moi inclus », raconte Malam Masa Dalori. Qui ajoute : « Quand nous sommes revenus le matin suivant le village entier avait été rasé. Au moins 50 personnes ont été tuées et il y a beaucoup de blessés ».

    Le village de Dalori se trouve à proximité de camps de déplacés qui ont fui les attaques depuis sept ans d’insurrection de Boko Haram, qui a rallié l’organisation de l’Etat islamique (EI). Le communiqué de l’armée nigériane ne donne pas de bilan. Selon le porte-parole de l’armée nigériane Mustapha Anka, les islamistes « sont arrivés dans le village dans deux voitures et des motos, ont ouvert le feu et brûlé des maisons ». Trois femmes kamikazes ont tenté de se mêler aux villageois, ont été « interceptées puis ont explosé», précise-t-il. Vue du village de Dalori, près de Maiduguri, où des dizaines de villageois ont été tués par Boko Haram, le 30 janvier 2016.

    A lire également  Washington va davantage travailler avec Dakar pour consolider la paix en Casamance

    Au Tchad voisin, deux attentats-suicides dans deux localités du Lac Tchad

    Ce dimanche, dans la localité de Guié, un kamikaze circulant à moto s’est fait exploser, tuant au moins une personne et en blessant 32 autres. Un deuxième attentat-suicide dans le village de Miterine a fait au moins deux morts et 24 blessés. La région du Lac Tchad est placée sous le régime de l’état d’urgence pour tenter de lutter contre les attaques de Boko Haram. Le groupe islamiste multiplie les attentats-suicides au Nigeria, au Cameroun, au Tchad et au Niger et n’hésite pas à utiliser comme kamikazes des femmes et des enfants.

    Rfi.fr

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles