More

    Au-delà de l’adversité, Soyons républicains !

    Une République ne se conçoit pas sans le respect élémentaire et réflexif des lois et règlements qui régissent la vie en communauté. En effet, la loi n° 2013-10 du 28 Décembre 2013, portant Code Général des Collectivités Locales, énumère en son article 170, les compétences transférées à la Ville parmi lesquelles : « la gestion des déchets et la lutte contre l’insalubrité ».

    En la matière, ce décret 2015-1703 du 26 Octobre 2015 transférant la gestion des déchets solides de la région de Dakar à l’UCG, constitue une violation flagrante et insoupçonnée de la Loi. Il est incompréhensible que l’Etat central veuille reprendre la gestion de ces déchets dans la ville de Dakar alors qu’il l’avait retourné après la parenthèse fantaisiste du régime de WADE à travers VEOLIA, AMA Sénégal.

    Pourquoi, cela arrive-t-il à deux reprises, à la Ville de Dakar et non aux autres régions intérieures du pays? La réflexion est ouverte. On est catastrophé d’entendre et de lire les motifs invoqués par le Ministre de la Gouvernance Locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Monsieur Abdoulaye Diouf SARR : «La région de Dakar est plongée, depuis des semaines, dans une situation d’insalubrité indescriptible».

    Suivons la même logique et faisons le constat qui demeure identique dans les autres centres urbains de l’intérieur du pays : Saint-Louis, Fatick, Kaolack, pour ne citer que ceux-là. Que fera l’Etat face à l’insalubrité dans ces villes ? Une loi est générale et impersonnelle. Ce caractère général et impersonnel devrait pousser Monsieur le Ministre à appliquer la même thérapie à ces villes de l’intérieur, si tant est la volonté de l’Etat, d’assurer un cadre de vie salubre aux populations, sans distinction aucune.

    A lire également  WALLY SECK : "JE VEUX DEVENIR UN MONUMENT MONDIAL DE LA MUSIQUE"

    Est-ce que les populations de Dakar, la capitale, méritent plus de salubrité que celles des autres centres urbains et ruraux du Sénégal ? Ma religion est toute faite que nous sommes tous des sénégalais, égaux devant la loi. Alors Monsieur le Ministre, évitons l’arbitraire et restons républicains. Etre républicain ne signifie pas inscrire le mot République dans l’appellation de son parti. Suivez mon regard.

    Etre républicain ne signifie pas, ne pas respecter les prérogatives d’un potentiel adversaire politique. Etre républicain ne signifie pas, manœuvrer avec une meute de maires acquis à sa cause, pour télécommander une fissure de l’entente CADAK-CAR. Etre républicain, c’est le respect scrupuleux et jusqu’au bout, des lois et règlements garants de notre contrat social. Etre républicain, c’est veiller à la préservation des prérogatives de chaque parcelle de pouvoir que le peuple souverain leur a confiées. Etre républicain, c’est assurer le fonctionnement régulier de tous les démembrements de l’Etat en leur apportant toute l’assistance légale quels que soient leurs animateurs. Au vu de ces principes énoncés plus haut, veuillez Monsieur le Ministre, rétablir les choses en l’endroit avant que la justice le fasse à votre place au nom du respect de la hiérarchie des normes juridiques dans un Etat de droit.

    A lire également  Kanel – Cérémonie officielle des 72 heures de l’AMEERKA : Mamadou Oumar Bocoum honoré et décoré par ses pairs

    Djibril FAYE

    Membre du Bureau Politique du

    Parti Socialiste du Sénégal

    Email : fayedjiby@gmail.com

    Articles récents

    Mansour Faye : « Si l’Ofnac me convoque je n’irai pas repondre »

    Mansour Faye, était l’invité de grand jury de la Rfm, ce dimanche. A propos de la plainte déposée contre lui à l’Ofnac...

    Rififi aux GMD: La Direction appelle à la réconciliation, lundi

    Malgré les grèves répétées de certains travailleurs des Grands Moulins de Dakar depuis près de trois mois, la direction générale de l'entreprise...

    Magal à Ngabou : Sokhna Aïda rompt le silence

    Sokhna Aïda Diallo a réagi aux mesures annoncées par la police religieuse de Touba, Safinatoul Amane, dans le cadre de la célébration...

    Mali : La mère de Sidiki Diabaté arrêtée pour complicité d’avortement .

    C’est une étape de plus dans la tentaculaire affaire  de violence conjugale contre l'ex-compagne de Sidiki Diabaté.   La mère...

    Voici Les Bouffons De La République…Les 6 Fous Au Pouvoir

    Les bouffons de la République. Ils sont au nombre de 6. Deux au Palais, deux dans le gouvernement et deux dans la...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles