Au Nigéria, il n’est pas « illégal » de nommer son chien Buhari

La justice nigériane a abandonné les charges contre un homme qui avait appelé son chien Buhari.
Joachim Iroko Chinakwe, commerçant de textile, est poursuivi depuis août 2016 à Ota, dans le sud-ouest du Nigeria.
Il avait admis avoir baptisé son animal de compagnie en l’honneur du chef de l’Etat.
Il a également dit avoir baptisé sa fille Aisha, prénom de la deuxième femme du président Buhari, « pour démontrer davantage mon amour pour la famille Buhari ».
« Le tribunal a également noté le manque de sérieux des poursuites et a donc accédé à la demande de l’avocat de la défense de classer l’affaire faute de poursuites diligentes », a indiqué son avocat.
La police l’avait accusé d’avoir manqué de respect au président en ayant une attitude discriminatoire.
Joachim Iroko Chinakwe a au contraire affirmé en septembre dernier qu’il avait « un grand amour et une grande admiration » pour Muhammadu Buhari.

Source: BBC

Comments are closed.