Aubameyang, l’incident est clos

La virée de Pierre-Emerick Aubameyang à Milan appartient au passé. Thomas Tuchel, l’entraîneur du Borussia Dortmund, estime que l’attaquant gabonais, qui a été sanctionné, est passé à autre chose.

Thomas Tuchel n’en rajoute pas. Deux jours après la mise à l’écart de Pierre-Emerick Aubameyang, qui a assisté des tribunes à la victoire de Dortmund contre le Sporting Portugal (1-0), mercredi en Ligue des champions, pour un déplacement non autorisé à Milan, l’entraîneur du Borussia a tourné la page. A entendre le technicien allemand, l’incident est clos et le Gabonais, auteur de 10 buts en 13 apparitions cette saison, postule à une place de titulaire contre Hambourg, ce samedi lors de la 10e journée de Bundesliga (15h30).

« Je pense qu’il est complètement passé à autre chose, a-t-il avoué en conférence de presse, vendredi. Bien sûr, il y a des rumeurs et des spéculations après cette sanction. Mais comme on a une relation de confiance et de franchise, il doit parvenir à passer outre et il le fait. La relation de confiance n’est pas entamée. Dans toute relation humaine normale, on doit savoir accepter qu’il y ait des critiques ou que les choses soient réglées de manière franche. C’est la raison pour laquelle ce problème a été oublié au plus tard au moment du coup de sifflet final à Lisbonne ».

Malgré le refus de son entraîneur, Aubameyang s’est envolé pour Milan en début de semaine afin de célébrer l’anniversaire de sa belle-soeur. Des proches ont publié des photos de la soirée, en présence du Gabonais, sur les réseaux sociaux. Pour couronner le tout, il s’est même présenté en retard de quelques minutes à l’entraînement du jeudi. L’ancien attaquant de Saint-Etienne a écopé de 35 000 livres d’amende (environ 39 000 euros). Avec le retour de son avant-centre fétiche, Dortmund espère renouer avec le succès. Les Borussen, sixièmes à huit points du Bayern, restent sur quatre matches sans victoire.

Comments are closed.