Augustin Tine : «Ceux-là qui ont permis aux organes de presse de posséder ces éléments seront traqués ». .

imgresAugustin Tine  ministre des Forces armées  a  dans les ondes de  Sud Fm proféré des menaces à l‘endroit des sources qui informent les journalistes. «Ceux-là qui ont permis aux organes de presse de posséder ces éléments ont tort et ils seront traqués. Nous sommes un Etat de droit. Sachez, vous journalistes, qu’il y a des choses qu’il ne faut pas dire. Et c’est ça la stabilité de notre pays» soutient-il et d’ajouter ;  «Nous sommes un pays de droit. L’armée fait une chose importante pour notre pays. Elle participe au développement et à la stabilité (…). Il est dangereux d’avoir une attitude qui pourrait perturber nos forces armées

 

Commentaires

commentaires