More

    Avancées de la recherche chinoise d’un vaccin contre le COVID-19

    Une cérémonie a eu lieu jeudi à Beijing pour lancer les essais cliniques de phase 3 d’un vaccin contre le COVID-19 au Pérou. Cette étape marque les derniers efforts de la Chine pour renforcer la coopération internationale dans la lutte contre la pandémie. Le laboratoire biotechnologique chinois CNBG, filiale du Groupe pharmaceutique national chinois (Sinopharm), mène la recherche avec des experts de certaines universités péruviennes. CGTN a interviewé le président du Sinopharm, Liu Jingzhen.

    CGTN : « En juin, Sinopharm CNBG a lancé des essais cliniques internationaux de phase 3 aux Émirats Arabes Unis. Pourquoi avez-vous choisi cette fois le Pérou, qu’y a-t-il de si important dans ce partenariat ? »

    Liu Jingzhen : « En Chine, la prévention et le contrôle des épidémies ont bénéficié de réalisations stratégiques. Dans ces circonstances, il est impossible de réaliser des essais cliniques de phase 3 en Chine. Nous avons lancé la promotion des essais cliniques internationaux en avril. Moi, par exemple, j’ai eu plus de 200 réunions avec des ministres de la Santé, des ministres des Sciences et de la technologie, des ministres de l’Intérieur, des ministres des Affaires étrangères et des ambassadeurs de plus de 40 pays en Chine. Nous faisons donc des percées importantes en Amérique du Sud et nous négocions actuellement avec le Brésil pour renforcer la coopération. Au Pérou, nous travaillons avec l’Université de Cayetano Heredia et l’Université nationale San Marcos, en particulier pour coopérer de manière globale sur les essais cliniques de phase 3. Ce sont deux des meilleures universités du Pérou et leurs experts se sont montrés très professionnels dans tous les domaines.

    A lire également  France : Édouard Philippe confirme la création d'un parquet national antiterroriste

    CGTN : « Quels sont les progrès actuels des essais aux Émirats Arabes Unis ? »

    Liu Jingzhen : « Avec le ferme soutien des départements gouvernementaux des Émirats Arabes Unis et de notre partenaire Groupe G-42, nous encourageons pleinement la coopération. Les effets ont été très bons. Nous sommes le projet le plus fructueux et le plus rapide au monde en termes de lancement d’essais cliniques de phase 3. La deuxième série d’injections a maintenant commencé aux Émirats Arabes Unis. » 

    CGTN : « Après les essais cliniques de phase 3, que faut-il faire avant que le vaccin ne puisse entrer dans le marché, à la fois en Chine et dans le reste du monde ? » 

    Liu Jingzhen : « Les essais cliniques de phase 3 ne sont pas terminés et le vaccin n’a ni été officiellement approuvé, ni commercialisé pour le moment. Mais en tant que marchandise, en cas d’urgence, les gouvernements étrangers peuvent nous acheter des vaccins. Il n’y a aucun obstacle à de tels achats. Nous fournirons le vaccin à ceux qui l’achèteront, en conformité avec la loi. » 

    A lire également  Afrique du Sud: Des Blancs dénoncent une "exclusion raciale"

    (Photo : VCG)

    Articles récents

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Entretien explosif avec un ex-pensionnaire des centres de redressement de Kara

    Il se nomme Moustapha Mbaye, un ex-pensionnaire des centres de redressement de Serigne Modou Kara Noreyni. Âgé seulement de 25 ans, ce...

    BRT : LES IMPACTÉS REÇOIVENT PLUS DE 4 MILLIARDS F CFA

    Les personnes affectées par le projet (PAP) Bus rapid transit (BRT) ont reçu plus de quatre milliards F CFA, en guise d’indemnisation....

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles