More

    Avis du Conseil constitutionnel : BBY approuve

     

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Réuni en séance extraordinaire, le 27 juillet 2017, au siège de la coalition, le Secrétariat exécutif permanent de BBY (SEP/BBY) a fait un point sur la campagne menée par sa tête de liste, Mahammad Boun Abdallah Dione qui a fait un tour du Sénégal triomphal, accueilli partout par des foules enthousiastes composées de militants de la coalition et des populations sans parti.

    Le SEP se réjouit de ce succès immense qui témoigne, s’il en était encore besoin, de l’adhésion des populations aux politiques pertinentes développées par son gouvernement sous la direction du Président de la République, Monsieur Macky Sall et le félicite pour son endurance et sa prestation convaincante sur tous les sujets abordés. Il associe à ses félicitations, les militants de la coalition BBY et tous les citoyens qui se sont mobilisés tout le long de cette tournée.

    Par ailleurs, le SEP apprécie positivement l’avis rendu par le Conseil constitutionnel indiquant que « Le détenteur d’un récépissé dont l’inscription effective sur les listes électorales a été vérifiée peut être autorisé, à « titre exceptionnel », à voter si la carte d’identité numérisée, la carte d’électeur numérisée, le passeport ou le document d’immatriculation présenté permet de l’identifier ».

    Une telle décision, qui fait suite à l’initiative du Président de la République, rencontre la pleine adhésion du SEP/BBY en tant qu’elle corrige une injustice en permettant aux électeurs régulièrement inscrits sur les listes électorales et n’ayant pu retirer leur carte, de voter aux élections législatives du 30 juillet 2017.

    En effet, BBY partage entièrement le souci du Président de la République, garant des droits et libertés des sénégalais, de protéger les droits civils et politiques des citoyens en âge de voter qui, pour des raisons indépendantes de leur volonté, n’ont pas pu entrer en possession de leurs cartes d’électeur du fait de lenteurs constatées dans la délivrance de celles-ci.

    Du reste, une telle démarche du Président de la République fondée sur le respect strict de l’État de droit, à travers la sollicitation de l’avis de la juridiction constitutionnelle, devrait emporter la confiance et l’adhésion de tout acteur politique préoccupé uniquement par l’intérêt des populations et soucieux de l’expression libre et démocratique de la volonté populaire.

    Mais, il semble bien qu’une frange de l’opposition belliqueuse et revancharde, insensible aux attentes des citoyens désireux d’exercer leur droit civique, et d’exprimer leur choix le jour du vote, se lance dans des invectives outrancières, des appels à la violence et au sabotage du scrutin. A croire qu’elle ne veut pas de ces élections, se construisant déjà, avant l’heure, des arguments de contestation de la validité du scrutin.

    Le SEP dénonce avec la plus grande vigueur de tels agissements et appelle les populations à tourner le dos à ces vieux chevaux de retour qui n’ont d’ambition que pour eux-mêmes et leur progéniture, leur demande de continuer à aller retirer leurs cartes aux centres indiqués par le Ministre de l’intérieur et de s’approprier la décision du Conseil constitutionnel.

    Devant une telle situation, le SEP engage les militants et sympathisants de BBY à rester debout, vigilants et déterminés à poursuivre l’œuvre de mobilisation des populations pour aller massivement retirer leurs cartes et voter, le 30 juillet 2017, dans le calme et la sérénité afin de donner une large majorité au camp présidentiel, gage de la poursuite des projets et programmes du PSE dans la paix et la stabilité pour l’édification d’un Sénégal pour tous.

     

    A lire également  Pr Mamadou Aliou Diallo, constitutionnaliste « Les 7 sages ne peuvent pas donner un avis favorable »
    A lire également  Vidéo-Moustapha Cissé Lô insulte Sonko

    Fait à Dakar, le 27 juillet 2017         Le SEP de BBY

     

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles