More

    BARA GUÈYE RELAXÉ, LE RESTE DE LA BANDE CONDAMNÉ À 2 MOIS AVEC SURSIS

    Prolongation du mariage de Mbaye Guèye, patron de « Clean Oil » et de Seynabou Diène. Le couple, la mère de la mariée Marième Mané ainsi que quelques-uns des invités, Aliou Niang alias Niang Kharagne Lo, Alassane Mbaye (le griot des VIP), Ndèye Fatou Diouf alias « Ndèye Diouf mou Serigne Fallou », Mansour Ndao (transitaire) et Ndèye Marie Diallo alias Adja Diallo ont comparu, ce lundi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour le délit de violation de l’Etat d’urgence notamment interdiction de rassemblement. Devant le prétoire, les prévenus, ayant comparu tous libres, ont nié les faits qui leurs sont reprochés mais, ils ont tous fait amende honorable en présentant leurs plates excuses.

    Premier à être interrogé, Niang Kharagne Lô, a déclaré avoir pris part à la cérémonie parce qu’il a été invité. A l’en croire, il y a fait dix minutes. Il est arrivé sur les lieux à 15h et est reparti à 15h10. Sur place, il a trouvé moins de trente personnes. « Je ne savais pas que j’y trouverai autant de personnes. On m’a invité officiellement et je tenais à y être pour honorer la mariée », a déclaré Niang Kharagne qui dit ignorer que les rassemblements de plus de 20 personnes étaient interdits. Sur ce, il regrette son acte qui, rassure-t-il, ne va plus se reproduire. Quant à Bara Guèye, le marié et patron de Clean Oil, il a été relaxé. La mariée, sa mère et les autres prévenus ont été condamnés à 2 mois avec sursis et une amende de 100 mille francs CFA pour chacun.

    Transitaire de son état, Mansour Ndao, l’homme qui distribuait les billets de banque lors de ce mariage, informe avoir été invité parce qu’il est proche de la famille de la mariée. Pour lui, c’était un devoir d’assister à la cérémonie. « Votre pays vous assigne un devoir plus important et vous devez vous y conformer. Les billets que vous distribuez, les chants, n’avaient aucun sens », lui fera remarquer le juge. Confus, le prévenu Mansour Ndao finit par présenter ses excuses. « Je demande pardon. Je ne voulais même pas que cette vidéo soit publiée parce qu’elle ne m’arrange pas par rapport aux responsabilités que j’occupe et par rapport à mon métier. Je dois être discret », soutient-il.

    Pour sa part, Adja Diallo affirme avoir été sur les lieux pour répondre à l’invitation de la mariée. « J’y suis allée vers 18h et je n’ai même pas duré. Je ne savais pas qu’il y aurait autant de personnes sinon, je ne serai pas parti. Je regrette mon acte », s’excuse-t-elle.

    Quant au griot des VIP, Alassane Mbaye, il a expliqué sa présence à ce mariage par le fait que sa famille et celle de la mariée ont signé un pacte social qui les lie depuis longtemps. Mieux, il se considère comme un membre de cette famille parce qu’il est courant de tout ce qui s’y passe. Et, a jugé nécessaire d’être présent à cette cérémonie.

    La cantatrice Ndèye Diouf s’est aussi confondu en excuses reconnaissant son tort.

    A lire également  "Overdose aux Almadies" : La famille d'Hiba Thiam se constitue partie civile

    NOUS N’AVONS JAMAIS INVITÉ PERSONNE

    Quid de la mariée ? Comptable de son état, Seynabou Diène a, lors de son interrogation, soutenu qu’elle n’a invité personne à son mariage. « Ce n’était pas une invitation. J’ai envoyé à mes amis un message pour leS informer de mon mariage. Je n’ai dit à personne que je vous invite à venir assister à mon mariage », a-t-elle expliqué. « Mais, ils sont venus pour vous », lui relance la présidente du tribunal. « Oui, ils sont venus pour moi, mais je les ai juste informés du mariage, je ne les ai pas invités », rétorque-t-elle avec insistance.

    « Vous êtes la responsable de ce rassemblement. Nous sommes au Sénégal et ici, les gens ne font pas la différence entre information et invitation. Toute personne à qui vous envoyez un message pensera que vous voudriez qu’elle assiste à la cérémonie », lui rappelle la présidente du tribunal avant de lui demander de respecter, la prochaine fois, les règles édictées.

    La mère de la mariée a également fait part de sa surprise de voir autant de gens débarquer à la cérémonie. « J’ai été surprise de voir autant de personnes à la maison. Je n’ai même pas maitrisé la situation. J’ai même essayé d’interrompre les festivités. Je suis allée même jusqu’à les menacer d’appeler la police s’ils ne s’arrêtaient pas. Encore une fois, je n’ai invité personne. Mais, il y a des gens qu’on ne peut pas retenir chez eux. J’ai fait le maximum pour les disperser », explique-t-elle. Avant d’ajouter : « Je n’ai invité aucun membre de ma famille. J’ai dit à mes sœurs ne pas se déplacer parce que la situation actuelle ne s’y prêtait pas. »

    A lire également  Le Consul général du Sénégal à Marseille limogé

    Quant à Bara Guèye, le marié, il ne s’est présenté au domicile de son épouse qu’après 19 heures. Et n’a trouvé sur place que les membres de sa belle-famille.

    Malgré les excuses présentées à la barre, les prévenus ont été sermonnés part la parquetière. « Vous vous mettez en danger et vous mettez en danger aussi votre famille. Vous ne respectez aucune mesure », constate-t-elle. Poursuivant, la représentante du ministère public pense qu’on ne peut pas permettre certaines choses en cette période où la maladie se propage de plus en plus au Sénégal. « Le virus ne circule pas, ce sont les gens qui le transportent. Nous avons un ennemi en commun nous devons tous lutter pour le vaincre. Quand on vous demande de rester chez vous, c’est pour votre bien », signale-t-elle avant de requérir l’application de la loi.

    Les avocats des prévenus ont plaidé la relaxe. Pour eux, l’élément moral fait défaut dans cette affaire. A les en croire, la loi n’interdit pas ces types de cérémonie. Elle s’est tenue dans un endroit fermé et la loi l’autorise. Ce que la loi n’autorise pas, selon les robes noires, c’est le débordement ou que la cérémonie se tienne dans un lieu ouvert au public. Donc, pour eux, la relaxe pure et simple s’impose.

    Articles récents

    Le FBI enquête sur quatre policiers blancs ayant fait usage de la violence contre un noir à Minneapolis

    Selon un reportage publié par CNN le 26 mai, une scène filmée dans la soirée du 25 mai, heure locale, dans la...

    Phénomène étrange dans le ciel en Côte d’Ivoire : 3 soleils se rencontrent-(vidéo)

    C’est un phénomène plutôt inhabituel. A Man, une ville de l’ouest ivoirien, les habitants ont eu la grande surprise de voir trois...

    Maroc : Rafik Boubker poursuivi en état de liberté après avoir présenté des garanties

    Ce mercredi, le parquet du tribunal correctionnel de Casablanca a décidé de poursuivre l’acteur marocain Rafik Boubker en état de liberté provisoire,...

    Exclusivité : Le cas communautaire de Ouakam retrouvé mort après une semaine de fugue

    Ce mercredi, le corps d’une femme a été découvert dans la morgue du cimetière de Ouakam. Après recoupements, les médecins ont découvert...

    LES TRANSPORTEURS EN GRÈVE À PARTIR DU 1er JUIN

    Plus de patience pour les transporteurs interurbains. Hier, le secrétaire général de l’Union des routiers du Sénégal, Gora Khouma a indiqué que...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles