Blanc prolongé « jeudi matin » ?

Au sortir de la qualification à peu près tranquille du PSG mercredi contre Lyon (3-0), Laurent Blanc est revenu une énième fois, et plutôt avec le sourire, sur le sujet de sa reconduction de contrat en tant qu’entraîneur du club.

En attendant le retour imminent de la Ligue des champions, dans moins d’une semaine contre Chelsea, la prolongation de contrat de Laurent Blanc est peut-être le sujet le plus brûlant du moment au PSG. Ça a même réussi à supplanter la méforme persistante de Cavani… Et le coach parisien a fait encore avancer un peu plus le dossier mercredi, après le net succès de ses joueurs en Coupe de France contre Lyon (3-0): « Si ça arrive avant la fin de la semaine, ce sera une bonne nouvelle », a-t-il concédé sur France 3.

#Football Laurent Blanc « obligé d’aimer » Hatem Ben Arfa https://t.co/kwZ7Iamhpr #PSG pic.twitter.com/CzROu611mE

— Europe1 Sports (@sports_fr) 9 Février 2016
« Quand ce sera fait, ce sera annoncé, poursuit Laurent Blanc. N’oublions pas que ça ne me concerne pas seulement moi, mais aussi mon staff… Et n’oublions pas non plus qu’il y a un match important mardi face à Chelsea. Donc si je dois prolonger dans les prochains jours, ce sera au maximum en fin de semaine, car à partir de dimanche on prépare ce rendez-vous important de Chelsea. » Et le coach du Paris Saint-Germain de lâcher, lorsqu’on insiste pour savoir quand ce sera: « Jeudi matin, peut-être. »

Une question de jours, voire d’heures
Il part alors en souriant, mais Laurent Blanc ne dit jamais rien totalement par hasard… On ne peut pas jurer qu’il s’agisse d’une blague. « Le club discute avec mon agent depuis un certain temps, a-t-il également précisé à Eurosport. Mais il ne sera jamais question de ma prolongation avant ou après un match de Ligue des champions. C’est une volonté commune qu’on, et ça aboutira. » Là encore, c’est assez flou: difficile de savoir si cette dernière déclaration concerne sa prolongation, ou le fait qu’on n’en discute pas aux abords d’un match de C1…

La prochaine fois qu’on se voit…

Mais les indices qui s’accumulent ne trompent pas: ce serait une gigantesque surprise que Laurent Blanc ne rempile pas (très) bientôt, a priori pour deux ans. Ce qu’il avait dit la veille du match ne trompait pas non plus, en conférence de presse: « Je pense que la prochaine fois qu’on se voit, j’aurai peut-être une réponse à vous fournir… » Ça voulait donc dire mercredi soir. Et du mercredi soir au jeudi matin, voire même à la fin de la semaine, tout ça n’est plus qu’une question de jours, voire d’heures.

Comments are closed.