Boulimie foncière: «des ministres et de hauts fonctionnaires se partagent une partie de l’aéroport

308x350_06ead69cafad10f20b8dc926a5717f4be61a6eb2Le dossier Tobago à peine tourné,  de hauts fonctionnaires et des ministres se partagent une partie de l’aéroport de Dakar relève une enquête publiée par Le Quotidien. Les titres fonciers 350 GRD et 4407/DG, désaffectés par un décret, devaient servir de lotissement administratif partiel, en vue du recasement  des parcelles aéronautiques dans les zones industrielles et commerciales de l’aéroport de Dakar. Au finish, ce sont de hauts fonctionnaires et des ministres qui se sont partagé les terrains. Le journal, cette fois-ci, les autorités sont au courant de cette nouvelle affaire. Les différents attributaires de ces parcelles sont mis en gras dans une lettre adressée au Premier ministre et datée du 10 avril 2013. Cette lettre intitulée, Situation lotissements à Ouakam-Aéroport, détaille les noms de tous les bénéficiaires de ces nouvelles parcelles. Ce, malgré que le Premier ministre à l’époque, Abdou Mbaye, avait demandé à Pathé Seck, le 1 er mars 2013, de mettre en place un Groupe opérationnel mixte de surveillance des alentours de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor. Il l’alertait par rapport à la « prolifération de nouvelles constructions irrégulières dans l’emprise des 3502 m, bordant la piste de l’aéroport », explique le journal.

Commentaires

commentaires