More

    BP va investir des « millions de dollars » dans l’Institut sénégalais du pétrole et du gaz

    BP, compagnie pétrolière britannique, s’est engagée à investir « plusieurs millions de dollars » dans le développement de l’Institut sénégalais du pétrole et du gaz (INPG) afin d’aider au renforcement des capacités nationales dans le secteur, a appris l’APS.

    « BP s’est engagée à investir plusieurs millions de dollars jusqu’en 2021 (au moins) dans cet institut qui vient d’être créé, afin d’aider à renforcer les capacités nationales dans le secteur émergent du pétrole et du gaz au Sénégal », indique la compagnie dans un communiqué reçu lundi à l’APS.

    Cet engagement financier est le fruit d’un accord signé par BP et son partenaire Cosmos Enegry, avec le Comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz (Cos-Petrogaz) vendredi dans la capitale sénégalaise.

    « C’est un honneur pour BP de soutenir cette initiative importante. Nous avons travaillé en étroite collaboration, au cours des 12 derniers mois, avec nos partenaires et avec le gouvernement du Sénégal à la conception d’un Institut appelé à devenir un centre d’excellence durable pour le Sénégal et pour son industrie », a souligné Emma Delaney, président régional de BP.

    « La compagnie travaille en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes, au développement du premier projet sénégalais de gaz naturel liquéfié dont les phases de construction devraient démarrer en 2019 », a rappelé la dirigeante de BP au Sénégal et en Mauritanie dans des propos rapportés par le communiqué.

    « Ce type de convention avec les opérateurs pétroliers et gaziers chargés de développer le secteur démontre l’engagement de l’Etat du Sénégal pour sécuriser l’avenir de cette industrie et pour assurer une forte », a de son côté réagi Ousmane Ndiaye, Secrétaire permanent du Cos-Petrogaz et président du Conseil d’administration de l’INPG.

    A lire également  Macky Sall : «A mes yeux, le Sénégal émergent, c’est(...)»

    Le directeur général de l’Institut national du pétrole et du gaz, Aguibou Ba, a de son côté estimé que cet « intérêt partagé » avec BP à développer l’expertise technique nationale assurera aux ressources humaines spécialisées une formation en adéquation avec les besoins de l’industrie dans un centre à la pointe de la technologie.

    « Cette coopération permettra au Sénégal de mettre en place une institution de classe mondiale garantissant le développement, l’employabilité et la participation des compétences nationales à tous les niveaux de la chaîne pétrolière », s’est réjoui M. Ba.

    Au Sénégal, BP sponsorise, depuis 2017, un programme de cours d’anglais visant à améliorer les compétences linguistiques de 50 cadres administratifs sénégalais.

    La compagnie finalise actuellement une série d’activités d’investissement social visant à promouvoir le développement économique, la protection de l’environnement, la santé et l’éducation dans la région de St Louis, selon ses responsables.

    BP, compagnie britannique de recherche, d’extraction, de raffinage et de vente de pétrole, est arrivée en Mauritanie et au Sénégal par le biais d’un accord avec le groupe Kosmos Energy, annoncé en décembre 2016.

    A lire également  Impôts- Trésor: Ce qui se cache derrière la tension

    La compagnie détient une participation et des intérêts de travail réel de 60 % dans les blocs de Saint-Louis profond, et de Cayar aux larges du Sénégal. Kosmos Energy détenant 30 % des parts et le Sénégal 10 % à travers sa Société des pétroles (PETROSEN).

    Aps

    Articles récents

    Exclusif-Affaire des oryx: Révélations sur la fortune Abdou Karim Sall

    L’affaire des trois oryx morts et qui éclabousse le ministre et l’Environnement est cité, n’a pas révélé tous ses secrets. Malgré les...

    L’épouse du président chinois exprime le soutien de la Chine à la lutte africaine contre le COVID-19

    Peng Liyuan, épouse du président chinois Xi Jinping, a récemment écrit une lettre de réponse à Antoinette Sassou N'guesso, Première dame de...

    L’ancien président brésilien Lula critique sévèrement le président Bolsonaro et souhaite renforcer les relations avec la Chine

    L'ancien président brésilien, Luiz Inácio Lula da Silva, a durement critiqué le dirigeant actuel de son pays, Jair Bolsonaro, pour sa gestion...

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 08 Juillet 2020

    Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes : Monsieur Cheikh GUEYE,...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 08 Juillet 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 08 Juillet 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles