More

    Bras de fer avec le gouvernement : Les partis de l’opposition et les non-alignés boycottent les travaux de la revue et de refonte du fichier électoral 

    oppisition-senegalaiseLes travaux de la revue et de refonte du fichier électoral n’ont pu se tenir ce mercredi 22 juin 2016, autour du ministère de l’Intérieur. Les partis de l’opposition ainsi que ceux non-alignés ont décidé de boycotter les travaux. Un boycott qui s’explique par le fait que ces partis qui venaient participer aux travaux, ont constaté que le gouvernement avait déjà envoyé un projet de loi sur la refonte du fichier électoral à l’Assemblée nationale. Portant la parole de ses pairs, Me Abdoulaye Babou qui s’est exprimé sur les ondes de la Radio futurs médias (Rfm), explique que tous les acteurs s’étaient donnés rendez-vous au ministère de l’Intérieur, ce mercredi, pour le déroulement des travaux quand ils ont appris que le gouvernement avait déjà envoyé un projet de loi sur la refonte du fichier électoral. Dès lors, les partis de l’opposition et les non-alignés ont jugé inutile de discuter avec le gouvernement des réformes à apporter sur le code électoral. Selon Me Abdoulaye Babou : « le projet a été signé par le Président de la République, porté à l’Assemblée nationale et a même fait l’objet d’une étude au niveau de la commission et risque de passer en plénière ». Effectivement, c’est hier mardi que le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo s’était présenté à l’Assemblée nationale pour défendre devant la commission des lois deux projets de loi du gouvernement. Le premier portait sur la modification du code électoral relative à l’élection de Hauts conseillers des collectivités territoriales, le second sur la refonte du fichier électoral. D’ailleurs, au cours de la séance d’hier de la Commission des lois de l’Assemblée nationale, le responsable du parti Rewmi, le député Thierno Bocoum s’en était vertement pris au ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. Pour Thierno Bocoum, il est inconcevable qu’un projet de loi organique portant refonte partielle du fichier électoral soit soumis aux députés, au moment même où le gouvernement engage des discussions avec l’ensemble de la classe politique sur les réformes à apporter au code électoral. D’autant que la question de la refonte partielle du fichier électoral fait partie des douze points inscrits à l’ordre du jour des travaux de la revue et de refonte du fichier électoral. Les partis de l’opposition ainsi que les non-alignés déclarent par la voix de Me Abdoulaye Babou qu’ils ne rejoindront la table des travaux que si le gouvernement retire son projet de loi déposé à l’Assemblée nationale. C’est un sérieux coup de frein qu’enregistrent les travaux de la revue et de refonte du fichier électoral, à travers un tel acte.

    A lire également  Remous au conseil municipal de Ndindy : le maire s'en explique
    A lire également  Dr Bousso : « Pourquoi le dépistage de masse n’est pas encore à l’ordre du jour »

    WWW.DAKAR7.COM

     

     

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles