Bruxelles : les attentats, revendiqués par Etat Islamique, ont fait au moins trente morts

L’histoire de la Belgique sera marquée à jamais par cette journée du 22 mars 2016. Des attentats coordonnés dans un aéroport et une station de métro de Bruxelles ont fait au moins 34 morts et plus de 200 blessés ce mardi matin. Le groupe terroriste Etat Islamique a revendiqué ces attaques. Selon une source gouvernementale, un homme était toujours en fin d’après-midi en fuite dans la capitale belge. Il y a au moins 14 morts à l’aéroport de Zaventem, a dit à l’AFP un porte-parole des pompiers, Pierre Meyrs, “ajoutant que “la situation est assez chaotique” tandis que la société exploitant le métro faisait état de plus d’une quinzaine de morts et 70 blessés dont 30 graves à la station de Maalbeek, en plein quartier européen. Ces attaques ont déclenché un relèvement de l’alerte antiterroriste à son niveau maximal, une fermeture jusqu‘à nouvel ordre de l’aéroport international de Bruxelles et un renforcement de la sécurité dans des aéroports à Londres, Paris, Francfort et Copenhague, alors que l’Europe est la cible d’une vague d’attentats terroristes particulièrement meurtriers. Le Premier ministre belge Charles Michel a dénoncé les “attentats aveugles violents et lâches” avant d’ajouter “nous redoutions un attentat et c’est arrivé”. Un deuil de trois jours a été déclaré en Belgique.

Euronews

Comments are closed.