More

    Burkina : arrestation pour « détournement de derniers publics »d’Alain Edouard Traoré, ex-ministre de Compaoré!

    À en croire des sources judiciaires, Alain Edouard Traoré, ex-ministre burkinabè de la Communication et porte-parole du dernier gouvernement du président déchu Blaise Compaoré, a été arrêté mardi et écroué pour des malversations présumées.

    Le parquet soupçonne Alain Edouard Traoré d’être impliqué dans des malversations présumées concernant la Radiodiffusion télévision nationale du Burkina Faso (RTB). L’ancien ministre et dernier porte-parole du gouvernement de l’ex-président Blaise Compaoré a été arrêté le 3 novembre à Ouagadougou, selon des sources judiciaires.

    « Alain Edouard Traoré a été interpellé et amené à la MACO [Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou] aujourd’hui [3 novembre] dans le cadre de sa mise en accusation pour des faits de détournements de deniers publics », a annoncé le procureur de la Haute Cour de justice, Armand Ouédraogo indiquant qu’il avait été « auparavant » auditionné et laissé en liberté par la commission d’instruction de la Haute cour de justice.

    A lire également  Aziz Samb : "J'ai cédé Oscar des Vacances pour 20 millions à Cheikh Yérim mais…"

    150 000 euros détournés, selon le parlement

    Les députés du parlement intérimaire du Burkina ont voté mi-juillet une mise en accusation de neuf ministres dont Alain Edouard Traoré pour « détournements de deniers publics » et « enrichissements illicites ». Blaise Compaoré a lui été accusé de « haute trahison ».

    A lire également  Revue de presse du 22 juin 2015 Le rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE) critiqué

    Dans sa résolution de mise en accusation, le Parlement reprochait notamment à l’ex-ministre de la Communication de « multiples violations intentionnelles des procédures de passations des marchés publics [qui] ont eu pour conséquence de détourner ou dissiper la somme de 100 millions de francs CFA [150 000 euros] appartenant à l’État à son seul profit ».

    C’est le quatrième ministre du dernier gouvernement de Blaise Compaoré à être écroué pour malversations.

    Jeune Afrique

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles