Burundi-Sénégal: Le ministre des Sports, Matar Ba recadre la CAF

ba matarEn visite dans le pôle urbain de Diamniadio où le Président de la République Macky Sall précédait à la pose de la première pierre du Palais des Sports, le ministre des Sports, Matar Ba a profité de l’occasion pour parler de la polémique sur la tenue de la rencontre Burundi-Sénégal le 04 juin prochain.  »Je voudrais profiter de cette occasion pour lancer un appel à la Caf parce que si elle nous exige des conditions minimales ici au Sénégal, je pense que nous sommes dans nos droits nous aussi d’exiger ces conditions minimales au niveau des autres pays ou le Sénégal joue », a d’emblée fait savoir le patron du Sport sénégalais. Toujours sur sa dynamique d’exiger que le match se joue dans les meilleures conditions, le ministre encourage la Fédé à aller au front avec contre la Caf:   »Je demande à la fédération d’engager, je ne dirais pas une bataille mais c’est le respect qu’on doit attendre des dirigeants de la Caf. On ne peut pas se permettre de déplacer une équipe nationale dans des conditions extrêmement difficiles et aussi dans un pays qui est aujourd’hui instable » martèle-t-il. Très en verve contre la Caf, Matar Ba demande à cette dernière de prendre ses responsabilités.  » On nous demande d’opter pour vivre dans un campement ou loger à Bujumbura et faire 60 km pour aller jouer. C’est extrêmement dangereux et je pense que c’est le devoir de la Caf de prendre toute les dispositions sécuritaires pour mettre notre équipe nationale dans de bonne conditions et nous y veillerons » soutient mordicus le ministre des Sports. Conscient du sacrifice que le match demande, le ministre appelle aux joueurs à l’engagement.  »Je dis à nos joueurs que nous sommes tous des sénégalais et des africains. Les conditions en Europe diffèrent de ceux en Afrique. Il ne faut pas que ces conditions difficiles priment sur l’engagement et le courage. Il faudrait s’armer de tous cela pour pouvoir vaincre à Burundi et se qualifier directement » lance Matar Ba.

Pour ce que qui est de la préparation du match, le ministre se dit satisfait des dispositifs pris.  »Je voudrais féliciter la fédération et les dirigeants et le comité mixte qui a été mis en place pour pouvoir prendre en charge toute ces questions. Nous avons envoyé une mission en Burundi. Et on nous a mis au courant des situations et des conditions extrêmement difficiles qui attendent notre équipe nationale », dit-il. Sur la question du budget décaissé pour la rencontre le ministre avoue que pour l’instant aucun chiffre n’est retenu.  »C’est difficile de parler de budget pour un match qui n’est pas encore joué. En tout cas nous serons présents pour satisfaire les besoins des joueurs pour les mettre dans d’excellentes conditions. Après le match nous pourrons tirer les leçons et vous dire combien d’argent a été dépensé pour le match », a conclu le ministre des Sports Matar Ba.

WWW.DAKAR7.COM

Comments are closed.