More

    Carrie Lam déclare à l’ONU qu’une législation est nécessaire de toute urgence

    La cheffe de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a défendu l’adoption de la loi sur la sécurité nationale, mais elle a suscité des réactions mitigées de la part de certains dirigeants lors d’une réunion du Conseil des Droits de l’homme des Nations Unies. S’exprimant au nom de 52 pays, Cuba a manifesté son ferme soutien. 

    Carrie Lam a déclaré :  »Il est maintenant urgent de légiférer pour sauvegarder la sécurité nationale. Depuis le mois de juin dernier, Hong Kong a été traumatisé par l’escalade de violence attisée par les forces extérieures. Certains hommes politiques locaux ont proclamé qu’elle paralyserait le gouvernement de la RAS de Hong Kong tandis que d’autres ont fait campagne pour que les gouvernements étrangers s’ingèrent dans les affaires de Hong Kong ou même imposent des sanctions à Hong Kong. Aucun gouvernement central ne pouvait fermer les yeux sur de telles menaces à la souveraineté et à la sécurité nationale ainsi que sur les risques de subversion du pouvoir de l’État. Dans l’ensemble, ces actes ont franchi la ligne rouge d »Un pays’ et appellent à une action déterminée. »

    A lire également  Des votes anticipés et quelques derniers efforts pour rafler les «swing states»

    La représentante permanente de Cuba, Lisandra Astiasaran Arias, a déclaré : « Nous croyons que chaque pays a le droit de préserver sa sécurité nationale, y compris sa législation, et de décider des mesures pertinentes à cette fin. Dans ce contexte, nous reconnaissons l’adoption de la loi de la République populaire de Chine sur la sauvegarde de la sécurité nationale dans la Région administrative spéciale de Hong Kong, ainsi que la réaffirmation par la Chine de son adhésion à la ligne directrice d »Un pays, deux systèmes’. » 

    Mais un groupe de 27 pays, dont la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et le Japon, ont exprimé leur opposition. Ils prétendent que la loi porte atteinte aux libertés de la ville et pressent Beijing à reconsidérer l’imposition de cette loi. 

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  Des votes anticipés et quelques derniers efforts pour rafler les «swing states»
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles