More

    Cdc : entre 2011 et 2014, l’encours des dépôts et consignations hausse de 140%

    Thierno NianeWWW.DAKAR7.COM    : Seule institution publique, à part la Cour des Comptes, soumise à l’obligation d’adresser un rapport de son organe de surveillance à l’Assemblée nationale, la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) s’est livrée à cet exercice, ce mardi 06 octobre 2015. Une rencontre au sortir de laquelle le Directeur général a fait face à la presse dans un hôtel de la place. Une occasion pour Thierno Niane, un des rares dirigeants de sociétés nationales, d’indiquer que les clignotants sont au vert. Etayant son propos, le Dg de la Cdc de dire : «L’activité de la Cdc est visible à travers la croissance de la taille de son bilan avec un total de 109,7 milliards en 2014 contre 75,6 milliards en 2011, résultant notamment de la progression de l’encours des dépôts et consignations collectés, passant ainsi de 42 milliards en 2011 à environ 102 milliards F Cfa à fin 2014, soit une hausse relative de 140%».

    Et, il «convient de noter, poursuit M. Niane, que le cumul des encaissements en termes de dépôts et consignations s’élève à 89 milliards en fin 2011 contre 179 milliards en fin 2014, soit une variation à la hausse de 101% en valeur relative et 90 milliards en valeur absolue». Mieux, précise-t-il, «le cumul des restitutions en termes de dépôts et consignations est de 46 milliards en fin 2011 contre 77 milliards en fin 2014, soit une variation à la hausse de 67% en valeur relative et 31 milliards en valeur absolue». Alors que «le solde des dépôts et consignations de 102 milliards en fin 2014 est composé de 79 milliards de dépôts et 23 milliards de consignations».

    A lire également  Passation : Khalifa Sall fourgue les ordures à Abdoulaye Diouf Sarr
    A lire également  Accords pétroliers Sénégal-Mauritanie: le projet de loi examiné, demain

    S’agissant de la tendance haussière des ressources financières, elle s’explique, entre autres : «D’une part, par l’amélioration de la sécurité des opérations et la qualité du service fourni aux tiers (les demandes de restitutions sont traitées avec diligence dans les 48 heures) et, d’autre part, par les activités de sensibilisation et de communication qui ont été menées, afin d’amener nos partenaires à mieux appréhender le rôle et la place de la Cdc dans le développement économique et social du pays mais également à avoir une grande confiance en l’institution».

    www.dakar7.com

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles