More

    CEDEAO:Le Sénégal s’engage à assurer la libre circulation des personnes et des biens

    Le Sénégal a signé avec la Task Force de la Cédéao sur le schéma de libéralisation des échanges (TF/SLE) un accord dans lequel il s’engage à assurer la libre circulation des personnes et des biens, a constaté l’APS, vendredi, à Dakar.

    Il s’agit d’un « aide-mémoire » consacré à la libre circulation des personnes et des biens, ont précisé les deux parties.
    L’accord a été signé par le ministre de l’Intégration africaine, Mbagnick Ndiaye, au nom du Sénégal, et le président de la TF/SLE, le général nigérien Salou Djibo, pour le compte de la Cédéao.
    Mbagnick Ndiaye a rappelé l’importance pour le gouvernement sénégalais de faire de la libre circulation des personnes et des biens « une réalité ».
    La Task Force sur le schéma de libéralisation des échanges de la Cédéao effectue au Sénégal une mission de plusieurs jours durant lesquels elle va « faire l’état des lieux » de la politique sénégalaise de libre circulation des personnes et des biens.

    Elle a effectué des visites de terrain et a rencontré des acteurs de la mise en œuvre du schéma de libéralisation des échanges, notamment les douanes et la police.

    A lire également  Foncier Urbain : Le PAGEF réceptionne un lot de matériels de plus 250 millions FCFA pour ses sites pilotes
    « Vous venez de rencontrer toutes les structures impliquées dans ce dossier. Nous prenons acte de vos recommandations et allons faire en sorte qu’elles soient appliquées », a promis M. Ndiaye à Salou Djibo et à ses collaborateurs.
    Le président de la TF/SLE a déploré « les tracasseries douanières et policières » exercées au Sénégal sur les corridors et les frontières.
    Au Sénégal, « beaucoup de postes de contrôle et de sécurité se transforment très souvent en postes de racket », a dénoncé le général Djibo, ancien président du Niger.
    « Ce ne sont pas uniquement les forces de défense et de sécurité » qui ralentissent la circulation des personnes et des biens, mais aussi les transporteurs et les voyageurs, qui ne sont pas quelquefois en règle, a-t-il précisé.

    Il a invité les acteurs concernés à « la discipline » et au « respect » des engagements pris par le Sénégal en matière de libre circulation des personnes et des biens.

    Source: APS

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  Me El hadji Diouf contre toute intervention militaire en Gambie : « Si un soldat Sénégalais meurt, je vais poursuivre Macky Sall pour haute trahison… »
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles