More

    Ces phénomènes devenus des cracks

    Titulaire à l’AC Milan à seulement 16 ans, Gianluigi Donnarumma va jouer un rôle clé lors du déplacement à la Juventus (samedi 20h45). Va-t-il confirmer les attentes placées en lui ? D’autres joueurs précoces y sont parvenus et sont désormais des cracks.
    38289
    Plus jeune gardien à débuter un match de Serie A à 16 ans et 8 mois, le 25 octobre dernier contre Sassuolo (2-1), Gianluigi Donnarumma impressionne déjà les observateurs, et pas seulement par sa taille (1,97 m).

    Titulaire depuis quatre rencontres avec l’AC Milan, le dernier rempart rossonero, auteur de plusieurs superbes parades contre l’Atalanta (0-0), n’a pour le moment pas connu la défaite (3 victoires pour 1 nul) et va jouer un rôle majeur lors du choc contre la Juventus, samedi soir.

    Gianluigi Donnarumma va-t-il devenir un crack mondial ? (AFP)

    Une performance majuscule permettrait au «nouveau Buffon», qui porte le numéro 99 en référence à son année de naissance, de justifier le surnom dont il vient d’être affublé. Apparus dans l’élite alors qu’ils étaient encore mineurs et très vite qualifiés de phénomènes, plusieurs joueurs, toujours en activité, ont su confirmer les attentes placées en eux pour devenir de véritables cracks. En voici quelques exemples, poste par poste.

    GARDIEN

    Gianluigi Buffon
    Luca Bucci blessé, Gianluigi Buffon débute en Serie A le 19 novembre 1995, à l’âge de 17 ans, contre l’AC Milan de Weah et Baggio. Il dispute neuf matches de Championnat cette saison-là avec Parme, avant de devenir le titulaire du poste. Depuis, «Gigi» s’est bâti un palmarès hors norme, tant en club qu’en sélection, avec en point d’orgue la Coupe du monde 2006. Toujours indiscutable à la Juventus malgré ses 37 ans, il totalise 153 capes avec la Nazionale. Samedi, vingt ans après le début de sa carrière, il livrera un duel de générations à Donnarumma.

    Gianluigi Buffon a, lui aussi, eu sa chance en Serie A avant d’être majeur. (L’Equipe)

    DÉFENSEURS CENTRAUX

    Vincent Kompany
    En 2003, Kompany profite de la blessure de Glen De Boeck, alors capitaine d’Anderlecht, pour s’installer en défense centrale. Le jeune prodige belge, qui a fêté son dix-septième anniversaire quatre mois plus tôt, ne perdra jamais sa place. Transféré à Hambourg en 2006, il rejoint Manchester City en 2008. Sa carrière s’envole avec les Citizens, dont il devient le capitaine. Élu joueur de l’année de la Premier League en 2011-12, une récompense peu fréquente pour un défenseur, il porte également le brassard chez les Diables Rouges en sélection.

    Vincent Kompany avec Anderlecht. (L’Equipe)

    Raphaël Varane
    Son histoire est connue. Après une saison avec Lens, Raphaël Varane rejoint le Real Madrid à seulement 18 ans, «pistonné» par Zinedine Zidane. Le défenseur a tout pour lui : calme, élégance, technique. Seul défaut régulièrement mentionné : un manque d’agressivité dans les duels. Un problème qu’il tend à gommer ces derniers mois. «C’est un joueur hors catégorie par rapport à son âge», se délectait en juin dernier Didier Deschamps, le sélectionneur de la France. Déjà vainqueur de la Ligue des champions en 2014, Raphaël Varane incarne le présent et le futur du Real comme des Bleus.

    LATÉRAUX

    Sergio Ramos
    L’Espagnol débute à 17 ans avec le Séville FC en février 2004. Il fait forte impression, à tel point qu’il s’insère dans le onze andalou. Après une seule année complète au plus haut niveau, Ramos est acheté par le Real Madrid pour 27 M€, un record pour un joueur espagnol de cet âge. Capable de jouer latéral ou dans l’axe, le défenseur a cumulé les titres avec les Merengue (dont 1 C1) comme avec la Roja (1 Coupe du monde, 2 Euros). Qualifié par son ancien entraîneur Carlo Ancelotti de «meilleur défenseur du monde», Sergio Ramos compte 130 sélections. À seulement 29 ans.

    Raphaël Varane et Sergio Ramos, deux joueurs recrutés très jeunes par le Real Madrid. (L’Equipe)

    David Alaba
    Le 10 février 2010, face à Greuther Fürth en Coupe d’Allemagne, David Alaba devient le plus jeune joueur à porter le maillot du Bayern Munich, à 17 ans, 7 mois et 8 jours. Sa très bonne performance face à la Fiorentina en C1, deux mois plus tard, confirme son immense potentiel. De retour au Bayern après un prêt à Hoffenheim, le latéral gauche devient le titulaire du poste, dont il est aujourd’hui l’un des plus grands spécialistes. Alaba est aussi le plus jeune joueur à avoir connu une sélection avec l’Autriche, à 17 ans contre la France. Une cape obtenue alors qu’il n’avait encore jamais disputé le moindre match pro !

    MILIEUX RÉCUPÉRATEURS

    Cesc Fabregas
    Arrivé à Arsenal en 2003 en provenance de la Masia, l’Espagnol fait ses débuts le 28 octobre de la même année en jouant 20 minutes en Coupe de la Ligue contre Rotherham. Il ne perd aucun ballon et devient le plus jeune joueur à officier dans l’équipe première des Gunners, à 16 ans et 177 jours. Il s’installe dès l’année suivante dans le onze londonien, où il deviendra capitaine, avant de revenir à Barcelone puis de migrer à Chelsea. Avec la Roja, Fabregas a enlevé une Coupe du monde et deux Euros.

    A lire également  Barcelone / Figueres: Des supporters envahissent le terrain pour … Moussa Wagué, Regardez!

    Cesc Fabregas lors de son premier match avec Arsenal. (L’Equipe)

    Toni Kroos
    Courtisé par de grosses écuries, Toni Kroos rejoint le Bayern à 15 ans et dispute son premier match avec le club munichois deux années plus tard, face à l’Energie Cottbus en Bundesliga. Après un prêt d’une saison et demie à Leverkusen, Kroos devient un rouage essentiel de la formation bavaroise, avant de rejoindre le Real Madrid en 2014 en échange de 25 millions d’euros. Vainqueur du Mondial 2014 avec la Mannschaft, il comptabilise 62 sélections.

    MILIEUX OFFENSIFS

    Eden Hazard
    Apparu en L1 avec Lille à 16 ans et 10 mois (à Nancy le 24 novembre 2007), Eden Hazard a toujours été vu comme un prodige. International belge à seulement 17 ans, élu meilleur Espoirs de la Ligue 1 en 2009 et 2010, puis meilleur joueur en 2011 et 2012, le milieu offensif ou meneur de jeu s’engage avec Chelsea en 2012 contre 40 millions d’euros. Il est alors âgé de 21 ans. Désigné meilleur joueur de la Premier League la saison dernière, il a grandement contribué au titre remporté par les Blues.

    A lire également  Le Gabon déjà éliminé de sa CAN, le Burkina Faso et le Cameroun qualifiés en quarts

    Vincent Garcia, grand reporter à L’Equipe, remet le trophée de joueur du mois à Eden Hazard. (L’Equipe)

    Neymar
    Il débute sa carrière chez les pros à 17 ans, à Santos, et prend immédiatement son envol, puisqu’il inscrit plus d’une dizaine de buts dès sa première saison. Neymar empile les coups d’éclat (et quelques frasques) avec le club brésilien, et rejoint le Barça à 21 ans alors qu’il est déjà perçu comme un crack dans son pays. Avec l’équipe catalane, l’attaquant a encore garni sa salle des trophées, enlevant notamment la C1 en mai dernier. Capitaine de la sélection auriverde, il compte déjà 46 buts en 69 capes. Impressionnant, à 23 ans.

    ATTAQUANTS

    Cristiano Ronaldo
    Le natif de Funchal débute sa carrière avec le Sporting Portugal, à 17 ans, face à Moreirense. Il signe à Manchester United après une seule année au plus haut niveau, puis remporte sa première C1 et son premier Ballon d’Or avec les Red Devils en 2008. Après avoir rejoint le Real en 2009, «CR7», poussé par sa rivalité avec Lionel Messi, continue d’empiler les buts, les titres, les récompenses et les records. Il ne lui manque désormais plus qu’une seule chose : remporter un titre avec la sélection du Portugal.

    Cristiano Ronaldo avait fait une grosse impression en amical contre MU lors de l’inauguration du nouveau stade José-Alvalade. (L’Equipe)

    Lionel Messi
    De Ronaldinho en passant par Ludovic Giuly ou Thierry Henry, tous l’avaient vu venir lorsqu’ils évoluaient au Barça. Impressionnés par celui qui est encore adolescent ou jeune homme, ces trois joueurs avaient estimé que Messi deviendrait un jour le meilleur footballeur du monde. Comment résumer le parcours de la «Puce atomique», lancé en Liga à 17 ans, 3 mois et 22 jours, lors d’un derby contre l’Espanyol ? Fidèle au Barça, «Leo» a tout gagné avec les Blaugrana, au niveau collectif comme individuel (4 Ballons d’Or). À l’instar du Portugais Ronaldo, l’international argentin, finaliste du dernier Mondial, souhaite ardemment remporter un titre avec sa sélection pour combler un manque grandissant.

    L’équipe de ces phénomènes devenus des cracks

    L’équipe de ces phénomènes pourrait gagner la Ligue des champions sans problème. (L’Equipe)

    Et aussi : Courtois (g.), Götze, Oscar, Robben, Rooney, Totti, Agüero, etc.

    Articles récents

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Urgent-Touba : Serigne Mountakha donne le Ndiguel pour la célébration du Grand magal…

    La décision a été confirmée par le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Regardez...

    Limogeage de Me Moussa Diop: 3e mandat, l’arbre qui cache la forêt

    Me Moussa Diop a été limogé ce mercredi 02 septembre 2020 de la direction générale de Dakar Dem Dikk (DDD). Un limogeage...

    LE CÉLÈBRE GENTLE MARA CONDAMNÉ À 3 MOIS DE PRISON ET 4 MILLIONS FCFA

    Diab Seck alias Gentle Mara est envoyé à l’hôtel zéro étoile, loin des strass et des paillettes, pour un séjour de 3...

    SUSPECTÉE D’AVOIR TUÉE SA FILLE ENCEINTE DE 6 MOIS : AWA DIOUF ARRÊTÉE À SALY

    Rebondissement dans l’affaire de la fille qui a été retrouvée morte dans les toilettes de son domicile sis au village de Mbafaye,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles